Bernal Pueblo Magico

Il est un Pueblo Magico ou village magique gardé par un monolithe colossal. Un havre de tranquillitéde dans l’Etat de Querétaro, idéal pour se recharger en énergie.

Bernal: Terre d’aventures mystiques

Ce village, aux intéressants bâtiments coloniaux, se trouve au pied du Roc le plus impressionnant du continent américain. Une végétation luxuriante s’épanouit parmi ses roches. A cela de mystérieuses histoires et légendes circulent dans ses ruelles pour créer une atmosphère provinciale idéale à la relaxation.

Mieux connaître Bernal

La Peña de Bernal est considérée comme le troisième plus grand monolithe du monde. Les plus grands sont le Rocher de Gibraltar en Espagne et le Pain de Sucre brésilien. Il se formât il y a 65 millions d’années au cours de la période jurassique. L’énergie d’une cheminée volcanique s’apaisant, la lave à l’intérieur du volcan, ainsi que certains facteurs climatologiques de cette époque, formèrent alors ce rocher.

Le typique de Bernal

Il existe encore d’anciennes usines textiles, où se confectionnent de belles nappes et des couvertures. Ils travaillent également l’opaline, une pierre semi-précieuse de la région. Pour faire du shopping à Bernal, les magasins les plus recommandés sont « Productos Penon » et « Centre Artisanal La Aurora ».

Peña de Bernal

La partie la plus verticale du rocher a un dénivelé d’un peu plus de 350 mètres. Dans son passé géologique, toute la partie visible n’était que de la lave emprisonnée à l’intérieur d’un volcan. Au fil du temps, les matériaux tendres qui le recouvraient se désintégrèrent, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le monolithe que nous admirons aujourd’hui. C’est un mur d’escalade idéal pour la descente en rappel et même pour se charger d’énergie solaire lors de l’équinoxe de printemps. En outre, au cours de son ascension, vous contemplez de magnifiques panoramas.

Promenade dans le village magique de Bernal

Le village est enchanteur et très agréable pour flâner dans ses ruelles. Il est pittoresque de par ses rues pavées, ses grosses maisons coloniales restaurées et ses agréables placettes : La Atarjea, avec la chapelle des Animas (âmes) et l’Esplanade au pied du rocher. Le soir vous devez regarder le spectacle son et lumière et la musique des fontaines dansantes.

Les temples de Bernal

Ne manquez pas les édifices religieux. Le principal est la paroisse de San Sebastian Martyr, du XVIIIe siècle, avec une façade néoclassique et une croix sculptée en pierre plantée face à elle. Également mis en évidence les chapelles des quartiers de Las Animas et de la Santa Cruz (sainte croix), toutes deux coloniales, la seconde reprend vie tous les 3 mai, lors de son festival.

Autres bâtiments de Bernal

Bernal c’est aussi de notables travaux du génie civil colonial. Par exemple, sur un côté de la place principale se trouve El Castillo (le château), une ancienne prison – maintenant aménagée en bureaux gouvernementaux – qui abrite l’intéressant Musée du Masque.

Autres sites dignes d’une visite, Las Casas Reales (maisons royales), El Fuerte (le fort), El Portal de la Esperanza (la porte de l’espoir) et la Fuente El Baratillo, fontaine où se tournèrent certains films de l’âge d’or du cinéma mexicain.

A l’époque des diligences et des charrettes, ses grosses maisons servaient d’auberges et d’hôtels, desquelles se sont conservées celles de San Jose – liées à la
légende de Chucho el Roto – la Cinquième Celia et La Caserne, visitez les !

 

Partager cet article :
  • :