Guadalajara ville coloniale

Guadalajara est la deuxième ville du Mexique à bien des égards. On peut la considérer comme la destination par excellence du pays. Elle est le berceau du Mariachi et de la Tequila ; mais aussi l’un des plus importants pôles économiques du pays, parfois appelée la Silicon Valley du Mexique.

Contrairement à de nombreuses villes coloniales qui maintiennent leur plan urbain d’origine, dans les années 1950, Guadalajara a subi un important projet urbanistique qui a changé le visage de la ville. Heureusement, les plus beaux, les plus emblématiques, mais aussi les plus anciens bâtiments coloniaux sont restés intacts.

Déambuler dans la Guadalajara colonial

Une promenade à travers Guadalajara vous permet d’apprécier ses espaces verts et son art public dans la plupart des parcs et places de la ville. La Cathédrale est situé au cœur de la ville, avec ses tours jumelles en pointes et son dôme central. Elle est visible depuis l’horizon de Guadalajara. La cathédrale est entourée de places sur ses quatre côtés.

La Plaza Guadalajara est en face de l’église. Sa fontaine centrale ressemble à deux lions, leurs griffes plantées sur un tronc d’arbre, le blason de la ville. Au sud se trouve la Plaza de Armas, avec son kiosque à musique de style art nouveau. Le Palais du Gouvernement adjacent est flanqué d’une belle façade baroque ; mais aussi un Mural (fresque) spectaculaire sur les murs de son escalier principal, peint par José Clemente Orozco.

Les Fils illustres de Guadalajara

Au nord de la cathédrale se trouve la Rotonda des illustres personnages Jaliscienses (de Jalisco). Au sein de cet espace vert trône un monument central circulaire de 17 colonnes rainurées. Les statues qui l’entourent représentent les illustres enfants de Jalisco, personnages qui ont contribués de manière significative dans le développement de l’art, de la science et de la politique.

Derrière la cathédrale, la grande place Plaza de la Liberación, son nom est un hommage à l’abolition de l’esclavage par Miguel Hidalgo. Une statue de ce personnage tenant une chaîne brisée commémore l’événement.

Le Teatro Degollado est situé à l’extrémité orientale de la place, ici évolue le Ballet Folklorico de Guadalajara, dans un bel environnement de style néoclassique datant de 1856.

En se promenant à l’arrière du théâtre vous pouvez admirer une fontaine représentant les fondateurs de la ville. La Plaza Tapatia commence ici et s’étend sur plus de 800 mètres jusqu’à l’Hospicio Cabañas, déclaré site du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Guadalajara on la quitte et on y revient

Au fur et à mesure de votre balade, vous découvrirez atriums et promenades pittoresques, des fontaines bouillonnantes, de belles demeures coloniales finement restaurées et des sculptures modernes. Très proche, la Plaza de los Mariachis offre un espace pour profiter d’un verre et écouter de la musique, Mariachi, bien entendu, une belle façon de terminer une journée replète de magnifiques photos de la deuxième plus grande ville du Mexique.

Si vous décidez d’explorer la ville à pied, ou à bord d’un bus à impériale découvert, vous apprécierez les nombreuses places de Guadalajara, son architecture coloniale et ses équipements modernes qui en font une ville très agréable à visiter.

Partager cet article :
  • :