Le Quetzal du Mexique

Le Quetzal est un petit oiseau aux couleurs vertes blanches et rouges (non sans rappeler le drapeau du Mexique). Ces animaux ont une diète très variée, incluant beaucoup de fruits, mais aussi des insectes et des grenouilles. Ils vivent généralement dans les forêts montagneuses, dans les régions légèrement humides. Habituellement, ils pondent deux œufs par nid, dans le trou d’un arbre.

Il est actuellement très rare de le trouver en captivité, mais on peut cependant en rencontrer dans certains parcs zoologiques, comme par exemple au Zoomat à Tuxla Gutiérrez dans l’État du Chiapas.

La reproduction du quetzal

Jusqu’à très récemment, on pensait que il ne pouvait pas se reproduire, ni vivre très longtemps en captivité, car il est le symbole traditionnel de la liberté. Cependant, en 2004 il fut annoncé que des spécimens conservés dans une volière à Ixtapaluca (dans l’État de Mexico), administrée par la fondation Vida Silvestre Dr. Estudillo López, eurent des portées.

Le Quetzal dans d’histoire du Mexique

Selon l’histoire, les Mexicas crûrent voir l’apparition de Quetzalcóatl quand Hernán Cortés arriva lors de la conquête. Pour cette raison les aztèques eurent une entière confiance en l’espagnol, et se livrèrent totalement à lui. La conquête fut facile car les indigènes n’osèrent pas se révolter, et aidèrent même Cortés.

Légende autour du quetzal

Il occupe une place importante dans la mythologie préhispanique et moderne de la région. Autrefois, les rois et les prêtres portaient même des coiffes faites avec des plumes de cet oiseau. En náhuatl, quetzal signifie « joli » ou « beau », et dans d’autres dialectes mésoaméricains il signifie « sacré ». On comprend ainsi toute l’importance qui lui est accordée. Le quetzal est l’emblème du Yucatan.

Une légende dit que le quetzal avait pour habitude de chanter bellement avant la conquête espagnole, et que depuis, il cessa de chanter. La légende dit que l’oiseau recommencera à chanter quand la Terre sera libérée des mensonges et de la violence.
Un des dieux de la culture mésoaméricaine est aussi représente par un quetzal. Quetzalcóatl (le dieu serpent), il est souvent considéré comme le plus important.

Partager cet article :
  • :