Real de Catorce Pueblo Magico

Real de Catorce, la ville fantôme, est appelée ainsi car elle fut abandonnée au début du XXe siècle suite à une instabilité politique et à la baisse du cours de l’argent. 1778 fut le début de l’époque d’or de cette ville. Ses mines, avec celles de Zacatecas et Guanajuato furent jusqu’au début du XXe siècle leaders dans l’extraction de l’argent.
A partir de 1910 l’exode de ses habitants commençât, de 15 000 ils ne restèrent que 300 ; actuellement ils sont encore un peu plus de 1 000.

Real de Catorce, ville minière

Voyagez dans cet Etat de San Luis Potosi et découvrez ce village. Il est fameux pour ses maisons fantômes, ses traditions huicholes de grandes cérémonies et ses anciennes mines.

Il y a diverses théories autour de l’origine du nom de Real de Catorce. L’une d’entre elles, qui paraît la plus vraisemblable, parle d’une bande de voleurs qui sévissaient sur les chemins de cette contrée. Ils furent finalement appréhendés et exécutés au nombre de 14 (catorce) ; de là vint le nom de Real de Catorce.

Ce village, tout en pierre, conserve encore des vestiges de cet essor dû aux mines d’argent, il y plus de cent ans. Real de Catorce s’est forgé de cette culture minière mais aussi de la culture huichole. Le mysticisme plane et se respire dans le déambulement fantasmagorique de ses habitants si proche de Wirikuta, une zone sacrée, où chaque année viennent en pèlerinage des centaines de personnes.

Real de Catorce, accessible seulement pas le tunnel

Etant la partie la plus élevée du plateau central, vous pouvez apprécier la meilleure vue panoramique du pays. La magie opère dès notre entrée dans le tunnel de Ogarrio, unique accès à ce Pueblo Magico (village magique), ses anciens bâtiments, ses énigmatiques paysages captivent, et enchantent aussi le regard des voyageurs et des artistes.

Ce village ne vit plus que du tourisme. Il a été la scène et le décor de beaucoup de films tel que « le Mexicain » avec Julia Roberts et Brad Pit, pour n’en citer qu’un.

De par sa situation géographique il s’est converti également en un point de réunion pour les passionnés d’adrénaline. Si ce n’était pas ainsi il se respirerait encore dans Real de Catorce une ambiance pour le moins silencieuse et solitaire.

Les incontournables de Real de Catorce

Dans Real de Catorce peuvent se visiter diverses batiments, tels que :

  • Parroquia Templo de la Purísima Concepción, en face le Centro Cultural de Real de Catorce dans l’ancienne Casa de la Moneda.
  • La seule galerie d’art Galería Vega M57
  • Et quelque autre Palenque de Gallos (arène pour combats de coqs) – ce qui reste de la Plaza de Toro et la Capilla Guadalupe.
Partager cet article :
  • :