Tequila UNESCO

Pour ses paysages d’agaves et ses anciennes installations industrielles, la région de Tequila a été déclarée site du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2006.

Cette zone agricole est située entre les contreforts du volcan Tequila et le profond canyon de la vallée du Rio Grande. Cet endroit couvre une superficie de 34 658 hectares et fait partie d’un vaste paysage de culture de l’agave bleu. Cette plante s’utilise depuis le XVIe siècle pour élaborer la tequila. Depuis 2 000 ans, elle produit des boissons fermentées et confectionne des vêtements grâce aux fibres textiles de l’agave. Toutes ces distilleries encore en activité prouvent une consommation internationale accrue de cette boisson alcoolisée tout au long du XIXe et XXe siècles. Aujourd’hui, il est considéré que la culture de l’agave est un élément intrinsèque de l’identité nationale mexicaine.

Paysage de la région de Tequila

Le paysage est façonné par les domaines où se cultive l’agave bleu, par l’agglomération urbaine de Tequila, El Arenal et Amatitlan. De grandes distilleries parsèment la région où le pied-mère de l’agave se laisse fermenter pour produire l’alcool. Mais cet endroit comprend également des zones de vestiges archéologiques de cultures en terrasses, habitats, temples, tertres cérémonials et terrains de jeu de balle. Ils témoignent de la culture de Teuchitlán prédominante dans la région de Tequila entre les années 200 et 900 de notre ère.

Ce vaste patrimoine se divise en deux zones bien distinctes :

La première zone est La vallée de Tequila y Amatitán ; la deuxième est la zone archéologique de Los Guachimontones de Teuchitlán.

Guachimontones (ou Huachimontones) est le nom d’une ancienne colonie préhispanique située dans la ville et municipalité de Teuchitlán. Elle est située à environ une heure à l’ouest de la ville de Guadalajara dans l’état de Jalisco. Cette zone archéologique représente le site principal de la tradition Teuchitlán. La zone centrale se localisa autour du volcan de Tequila au cours de 300 av. J.-C. à 350/400 de notre ère.

Son principal centre cérémonial comprend plusieurs bâtiments avec un style architectural distinct, différentes structures coniques décalées (une d’elles présente des vestiges d’un mat de voladores) entourent les patios circulaires, deux jeux de balle, un amphithéâtre et quelques terrasses et bâtiments mineurs. Compte tenu de sa grande taille, actuellement le site poursuit sa phase d’exploration et nécessite des recherches à très long terme.

Partager cet article :
  • :