Tlaxcala ville coloniale

Le climat généreux de Tlaxcala est idéal pour la visiter tout au long de l’année. Descendre la rue Mariano Sanchez pour visiter le Musée vivant des Arts et traditions populaires (Museo Vivo de Artes y Tradiciones Populares). En traversant la rue, vers le centre-ville, vous trouverez la Plaza Juárez, le Palais législatif et la paroisse (Paroquia) de San Jose, qui constituent à eux tous une partie importante du centre historique et colonial de Tlaxcala. En sortant de l’église vous pouvez voir la place d’armes (Plaza de Armas), en plein cœur de la ville.

Promenez-vous dans le grand parc boisé de Tlaxcala pendant que vous regarderez certains des principaux bâtiments de la capitale. Ce tableau principal de la ville offre des réminiscences de l’architecture coloniale. L’architecture de Tlaxcala est une démonstration claire de l’importance du rôle joué par la ville à l’époque de la Nouvelle-Espagne, extraordinaire patrimoine architectural des styles baroque et churrigueresque.

Le Palacio del Gobierno de Tlaxcala

Juste au centre se trouve la Plaza de la Constitution, où vingt arches forment un portail majestueux qui vous accueillera. Sur le côté nord de la place est érigé le palais du gouvernement (Palacio de Gobierno) où vous pouvez observer les peintures murales colorées de Tlaxcala Desiderio Hernandez Xochitiotzin, qui racontent l’histoire de l’état, depuis l’époque préhispanique jusqu’à nos jours. Sur les murs du palais du gouvernement, vous pouvez apprendre l’histoire et la géographie de Tlaxcala. Les peintures montrent ses guerriers, qui réussirent à conserver leur indépendance face aux Aztèques. Ces peintures majestueuses illustrent l’arrivée des conquistadors espagnols, les accords de paix et l’aide militaire apportées par les indigènes, qui voulaient se défendre de leurs ennemis traditionnels.

La Plaza de Arma de Tlaxcala

Sur cette place d’armes (Plaza de Armas), vous trouverez quelques-uns des restaurants et les bars les plus traditionnels de la ville où se passe généralement la vie nocturne. À l’autre extrême se trouve la paroisse de Saint-Joseph (San Jose), construite du XVIIe au XVIIIe siècle. Le majestueux Palais de Justice, autrefois la chapelle royale (Capilla Real), fut la toute première église des Amériques.

Style architectural

Juste à côté des arènes (Plaza de Toros) les plus anciennes du pays, se trouve l’ancien couvent de San Francisco de Notre-Dame de l’Assomption (ex convento de San Francisco de Nuestra Señora de la Asunción), qui révèle la magnificence architecturale au premier coup d’œil par son austère façade. Par contre à l’intérieur on relève un travail artisanat très élaboré, sculpté dans le bois qui prédomine sous son toit. Sa façade est d’une sobriété propre à la Renaissance. On peut admirer son ciel intérieur de style mudéjar et une autre chapelle avec des retables et des peintures. À une extrémité de l’atrium, se dresse une autre chapelle de style gothique. Vous aimerez ses styles architecturaux, le théâtre Xicohténcatl avec son plafond peint des figures des neuf muses, en plus de sa façade et des intérieurs Art Nouveau.

Partager cet article :
  • :