Les tortues du Mexique


Des huit espèces de tortues marines qui existent de par le monde, sept vivent sur les côtes mexicaines du Pacifique, du golfe du Mexique et des Caraïbes. Aucun pays du globe n’a le privilège d’accueillir autant d’espèces sur ses côtes. Les plages du Quintana Roo sont privilégiées puisqu’elles reçoivent la tortue Blanche, la tortue Aguama, la tortue Carey et la  tortue Laud.

Habitat naturel et sauvegarde des tortues

L’agitation des plages de Cancun affecte énormément le processus des naissances. Ana Erosa, directrice générale de l’écologie dans le nord du Quintana Roo, compte sur la motivation de la population et la volonté des bénévoles qui luttent pour la sauvegarde de toutes ces espèces. Les hôtels de Cancun, s’impliquent eux aussi en prenant de bonnes résolutions pour les protéger et les sauvegarder. Années après années la libération des tortues se transforme en de belles célébrations. Les populations et les volontaires se réunissent en suivant les instructions des responsables des nids, pour que les bébés des tortues puissent tranquillement retrouver leur élément naturel, l’eau des océans.

La présence des tortues au Mexique : Akumal

Quintana Roo signifie en maya: Terre des tortues. C’est un vaste territoire pour ces animaux marins, qui se laissent observer gentiment pendant que l’on nage ou que l’on plonge.

Ile de Cozumel

Elle compte elle aussi de grandes plages qui leur sont destinées et totalement interdites à l’humain.

les côtes de Oaxaca

A Mazunte exactement, on peut aussi observer et faire une bonne action pour les tortues de mer et principalement pour la tortue Golfina, puisqu’elle est une de l’espèce la plus représentée sur cette côte. Il a fallut au Gouvernement de Oaxaca se batailler, pour expliquer aux locaux que leur pêche était interdite. Ils devaient changer leurs habitudes. Difficile d’annoncer à la population qu’il ne faut plus compter sur leur commerce pour vivre. Difficile devant des populations qui depuis des millénaires pêchent et se nourrissent de tortues marines. Il reste encore quelques réfractaires inconscients. La majorité a tout de même choisi de développer des centres pour attirer les touristes et leur faire prendre conscience de l’importance de la sauvegarde de ces espèces menacées par l’homme.

Etat de Colima

A Cuyutlàn (lieu des coyotes), par le passé, ses habitants sortaient de leur territoire à la recherche des nids de Tortues pour les dévorer sans aucun scrupule. Il fut crée le Campamento Tortuguero afin d’éduquer les populations à la protection et à la sauvegarde de ces reptiles marins.

les côtes du Chiapas

Dans un centre éco-touristique situé entre mangrove et Pacifique, on peut, là aussi, participer à la naissance de centaines de petites tortues.

Les côtes du Michoacán

Ne sont pas en reste et protègent jalousement leurs tortues, qui viennent pondre sur les plages de Colole et Ixtapilla.

Sud de la Basse Californie

Région également très active en ce qui concerne la sauvegarde des tortues. Elles viennent y donner naissance à des milliers de petits qui faut protéger des prédateurs…

Partager cet article :
  • :