Traditions du Mexique

.

«Au Mexique la tradition est vivante et passe avant le progrès». C’est ce que dit Norma Lazcano Arce, une ethnographe mexicaine de renom.

Le Mexique est un des rares pays où se vivent encore les traditions ancestrales dans toute leur authenticité. Par tradition, on entend dans ce pays, non seulement le rituel qui la compose, mais aussi la dévotion des mexicains à la perpétuer.
Les traditions du Mexique peuvent se regrouper en trois groupes : préhispanique, festive et moderne.

Les traditions du Mexique Préhispanique

La tradition préhispanique se réfère aux rites perpétrés durant cette période. La fête des morts est une de ces traditions du Mexique célébrées dans tout le Pays. Ses origines remontent à l’époque préhispanique, où les indigènes avaient une vision de la mort très différente. Ils croyaient que la mort était un pas vers un autre monde et ils ne l’attendaient pas avec peur, mais avec une grande sagesse.

Lors de la fête des morts, on décore les autels de leurs traditionnelles offrandes. Dans l’antiquité préhispanique, il se plaçait aussi une coupe de copal (genre d’encens) utilisée par les cultures centraméricaines. Dans cette coupelle se déposaient aussi des graines, représentant la nourriture des esprits dans l’inframonde ou le monde des morts. On trouvait aussi sur l’autel la fleur de Cempasuchil (fleur des morts). Avec le temps, les offrandes se modifièrent et s’adaptèrent à chaque famille. Aujourd’hui, cette fête est célébrée en l’honneur des défunts de la famille. On leur prépare leur plat favori, on allume des bougies, on brûle le copal, on parsème des centaines de fleurs de cempasuchil et on dispose des croix chrétiennes.

Les traditions festives au Mexique

Les traditions festives ont presque toujours un caractère religieux, mais dans un contexte de fêtes patronales typiquement européennes. Un exemple de ce genre de fêtes est la tradition de la Guelaguetza. Venant du mot en Zapotèque « guendalizaá » qui signifie « coopérer ». La fête célèbre la fraternité entre les zapotèques, l’action et le sentiment de partage entre eux. Dans cette célébration évoluent les danses traditionnelles de chacune des huit régions de l’État de Oaxaca. Les spectateurs se voient offrir des fleurs, des sucreries, ainsi que de la nourriture durant la procession religieuse avec la Vierge Del Carmen. Avec le temps la Guelaguetza est devenue une fête très populaire et compte même avec sa propre scène, dans le centre de la ville de Oaxaca de Juarez.

Les traditions modernes

Et enfin, les traditions modernes sont celles qui se perpétuent au Mexique de nos jours et dont l’origine remonte au nationalisme. Un bon exemple reste le pèlerinage à la Basilique de Guadalupe, qui se vit avec une très grande ferveur. Plusieurs milliers de personnes viennent honorer la Vierge à la Basilique le 12 décembre. En hommage à la naissance de la Vierge de Guadalupe, ils lui chantent « las mañanitas » (le joyeux anniversaire mexicain). Dans cette tradition, les mexicains arrivent à pied ou à vélo depuis différents états du pays. Certains parcourent même une partie de la grande avenue principale à genoux, en signe de rédemption pour leurs péchés, ou pour faire un vœu à la vierge de Guadalupe. Par solidarité et par piété, la plupart des voisins de la basilique préparent à manger, distribuent du pain, du café, des fruits ou des sucreries aux pèlerins.

Nous vous assurons que vous ne trouverez pas un autre pays doté d’autant de fêtes traditionnelles comme le Mexique. Le pays de l’éternelle fête que Mexique Découverte a hâte de vous faire découvrir, avec votre collaboration, dans l’élaboration d’un circuit 100% sur mesure, à la dimension de vos ambitions et de vos attentes.

Partager cet article :
  • :