Xilitla Pueblo Magico

Xilitla, petit village isolé perché sur une colline, accueillit Edward James, l’excentrique milliardaire anglais, mécène de Dali et de Magritte. Il construisit à Las Pozas une maison digne des rêves les plus fous… 

Xilitla, village et maison d’Edward James

Ce Pueblo Magico (village magique) de Xilitla, situé dans la région Huasteca Potosina, offre de merveilleux paysages, d’anciennes traditions, et comme principal trésor culturel : l’unique jardin de sculptures surréalistes au monde.

Cette agglomération recouverte par une végétation exubérante se trouve dans le cœur humide du Mexique. Xilitla est un village enchanteur qui abrite d’élégantes maisons bourgeoises et c’est aussi la dernière forêt du contient américain si nous nous dirigeons du sud vers le nord.

Parmi ses rues et ses ruelles il est possible de percevoir en même temps son essence tropicale qui se confond avec la magnificence d’une ville prospère grâce à la production de café de la zone. Pour toutes ces raisons elle fut surnommée l’Athènes Huasteca. La sophistication qui se respire à Xilitla est palpable, non seulement dans ses constructions, mais aussi dans les traditions de ses habitants.

Xilitla, lieu de nature

Les cascades, les montagnes et son abondante végétation convertissent Xilitla en un lieu pour le tourisme d’aventure. Pourtant la popularité et le mysticisme qui entoure ce Pueblo Magico, ces dernières années, se doit en bonne partie à Las Pozas, le seul et unique jardin de sculptures surréalistes, qui existe dans le monde et dont ses formes capricieuses donnent libre cours à l’imagination.

Mais Xilitla n’oublie pas son passé nahuatl et tenek, exposé lors du marché dominical au son du huapango (danse traditionnelle). Goutez à la préparation de ses délicieux zacahuiles, qui ne sont en réalité que de grands *tamales, idéal pour partager entre amis.
Anciennement, Xilitla était connue des huastecos sous le nom de Taziol. La signification de son nom possède deux interprétations : entre los caracolillos (petit escargot) ou simplement lugar de chile (endroit de piment).

On ne peut parler de Xilitla sans parler de cet endroit de rêve que réalisa Edward James. Dans une abondante végétation surgit une enfilade de bâtiments, que le milliardaire Anglais utilisa comme lieu de villégiature. Il collectionna quelques sculptures surréalistes qui communiquent par des labyrinthes et des chemins capricieux. Pour n’en citer que quelques unes :

  • La escalera al cielo (l’échelle au ciel)
  • El camino de las 7 serpientes (le chemin des 7 serpents), chaque sculpture représentant un péché capital.

*Tamal Sorte de pate à base de maïs farcie de diverses viandes et cuit à la vapeur.

Partager cet article :
  • :