Xoloitzcuintle, le chien Aztèque

Le Xoloitzcuintle (ou chien aztèque) est une race de chien qui n’a pratiquement pas de poil. Il a une espérance de vie de 12 à 14 ans. C’est un animal endémique du Mexique et de la culture mexicaine. Ce chien n’est malheureusement pas très populaire dû à sa peau imberbe ; pour les connaisseurs de Xoloitzcuintle, chaque exemplaire est très prisé et très couteux, de par son immense valeur historique, culturelle et biologique.

Origine et mythologie du Xoloitzcuintle

Le nom xoloitzcuintle vient des mots náhuatls « Xolotl » (le dieu de la vie et de la mort, associé au sens « monstre ») et de « itzcuintli » (chien).

Cette race originaire du Mexique est très ancienne, prenant ses origines il y aurait approximativement plus de trois mille ans. Dans la Mythologie Mexica on pensait que les xoloitzcuintles accompagnaient les âmes des défunts dans leur dernier voyage vers Mictlán (l’autre monde). Ils étaient souvent sacrifiés et enterrés avec les morts pour qu’ils puissent les guider. D’autres légendes disent que le dieu Xolotl donna le chien aztèque à l’Homme en cadeau.

Cet animal aurait une grande valeur spirituellle. Suivant la légende, il fut créé à partir de l’Os de la Vie (l’os à partir duquel toute la vie fut créée). Le Xolo (surnom donné à l’animal) était vénéré par les Aztèques. Nous pouvons maintenant le retrouver dans plusieurs représentations sculpturales et picturales.

La place de Xoloitzcuintle dans l’histoire

Après la colonisation européenne cette race de chien était sur le point de disparaître, elle fut sauvée de l’extinction grâce à certaines associations qui lancèrent un plan de sauvegarde et de reproduction.
Des célébrités comme Diego Rivera et Frida Kahlo élevèrent des xoloitzcuintles comme animaux de compagnie, les convertissant ainsi en créatures de cultes et d’inspiration pour leurs œuvres.

C’est un bon chien !

Ils sont très bons gardiens, et même si ils ne font pas partie de nos canons de beauté, ils sont dotés d’une très grande intelligence. Il est très facile de les dresser, et ils sont généralement très sportifs et inoffensifs envers les humains.


Partager cet article :
  • :