27
Oct-2017

Origine et histoire des catrinas mexicaines

Les catrinas sont aujourd’hui des icônes représentatives du Mexique, adulées le jour de la Fête des morts (Dia de Muertos) ; elles sont l’apologie syncrétiste du passé aztèque mêlé aux traditions chrétiennes.

Pendant cette cérémonie, le Mexique honore ses morts avec de la musique, d’abondantes fêtes et de riches repas bien arrosés. La Fête des morts, qui se déroule le 1 et 2 novembre, est une vraie fête où les gens sont heureux de refaire vivre leur morts. Vous pouvez d’ailleurs assister au défilé de la Fête des morts à la Ville de Mexico ce samedi 28 octobre 2017. Notre équipe y a assisté l’an dernier et en a fait une vidéo.

Cette fête des morts mexicaine est devenue si populaire qu’elle rivalise maintenant avec la fête d’Halloween sur tout le continent américain.

Mexique Découverte, votre agence locale francophone disponible pour vous 24/7, s’engage à vous faire vivre ces jours de la fêtes des morts ; si intensément et si proche du peuple mexicain, que ce merveilleux souvenir vous restera gravé pour l’éternité.

Circuit fête des morts organisé et conjointement réalisé avec la collaboration de nos amis voyageurs Anne et Fabrice.

 

catrinas dia de los muertos mexique découverte

 

Origine des catrinas

Les catrinas sont des représentations de crânes humains bigarrés et décorés avec des fleurs. Devenues le symbole du Mexique, elles sont représentées partout, dans toutes les occasions. Elles en sont devenues une marque touristique.

Il ne faut pas s’y fier, ses origines sont très éloignées de leur signification actuelle, transformées par la culture populaire. Elles furent créées comme la critique d’une certaine société mexicaine.

L’histoire des catrinas a commencé durant les gouvernements de Benito Juarez, Sebastián Lerdo de Tejada et Porfírio Díaz, pendant la seconde moitié du XIXe siècle. À cette époque, la classe moyenne mexicaine a commencé à critiquer la situation et l’hypocrisie de la classe privilégiée au moyen de publications satyriques accompagnées de caricatures.

 

catrinas José Guadalupe Posada catrinas dia de los muertos dessin satirique mexique découverte

 

Ces caricatures représentaient des squelettes vêtus en tenue de gala, montant à cheval ou participant à des fêtes de la hautes société dans le but de dénoncer les erreurs politiques du pays et la misère des classes les plus riches.

Ces illustrations de calaveras étaient nommées « catrinas » dû au mot « catrin » ; il désignait un élégant gentilhomme bien habillé et accompagné d’une belle donzelle.

 

catrinas couple mexique découverte dia de los muertos

 

Les Pères de la Catrina

La première version de ces dessins fut créée par le caricaturiste mexicain José Guadalupe Posada sur une gravure de métal. Le nom original de la catrina était « calavera garbancera ». Les « garbanceros » était le qualificatif des indigènes qui vendaient les garbanzos (pois chiche). Ils reniaient leur origine et leur sang afin de se faire passer pour des européens. En rapport à cette critique de l’hypocrisie, José Guadalupe Posada affirma que « la mort est démocratique en fin de compte ; blonde, brune, riche ou pauvre, tous le monde se transforme en calavera ».

Le concept démontre une calavera avec un chapeau, mais sans vêtement ; une allusion a ces pauvres mexicains qui prétendaient à un niveau de vie qui ne leur correspondait pas. « En os, coiffée d’un chapeau français avec ses plumes d’autruche », déclara le caricaturiste.

 

catrinas satirique José Guadalupe Posada mexique découverte dia de los muertos

 

Diego Rivera baptisât la « calavera garbancera » initiale, « catrina », la rendant ainsi très célèbre sur l’ensemble du continent américain.

Dans sa peinture murale « Rêve d’un dimanche après-midi à la Alameda Central », Diego Rivera représente une catrina, cette fois vêtue de sa tenue caractéristique et d’une étole de plumes.

 

diego rivera catrinas mexique découverte dia de los muertos

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :