02
Mar-2018

Isla Holbox c’est aussi la fête

À visiter, Voyage   /  

Buenos días ! à vous qui me lisez. Fraîchement arrivée au Mexique, je me considère déjà comme une privilégiée ; je m’appelle Andréa ; j’ai débarqué comme stagiaire chez Mexique Découverte ; et j’ai déjà envie d’exprimer en un mot mes premières impressions sur cette incroyable fin de semaine sur l’île Holbox – Wouah !

Sérieusement, j’ai bien envie de faire tout un billet, rempli de plein, plein de mots ; pour ce faire, Mexique Découverte me prête volontiers cet espace…

 

Holbox Andrea Voyage Quintana Roo Mexique Decouverte

 

Et je me lance sans attendre :

Entre deux semaines de travail, je profite d’un week-end prolongé, pour aller rendre visite à une amie qui vit sur l’île Holbox ; un petit paradis, dit-elle.

J’aime tant la découverte et le voyage, j’ai comme qui dirait la bougeotte… Et puis tant d’éloges et tant d’images de cette merveilleuse île, que je ne pouvais plus attendre…

Vendredi soir, après être rentrée d’une soirée restaurant entre collègues de Mexique Découverte, je prépare mes affaires rapidement ; presque rien : un paréo, quatre bikinis (au cas où…), shorts, T-shirts et tongs, s’avérant d’ailleurs inutiles, tout est sable sur l’île Holbox.

 Holbox Rue Voiturette Golf Mexique Decouverte

 

Départ à 9h30, direction Chiquila.

Arrivée à 11h30 au départ du ferry de Chiquila, quelle surprise ! Un ami cher de Cancun m’a fait le plaisir de me rejoindre pour la journée.

Appuyés au bastingage, la perspective nous laisse sans voix ; toutes les nuances des couleurs caribéennes sont là, réunies devant nous ; du vert clair au turquoise le plus lumineux ; et puis ce dégradé de bleu jusqu’au mystérieux et inquiétant bleu des abysses. On m’en avait parlé de ces Caraïbes, de ces couleurs paradisiaques, mais là, ça dépasse tout entendement.

Trente minutes plus tard, nous voilà arrivés sur l’île ; l’euphorie de cette escapade nous a aiguisé l’appétit ; et si nous allions manger un ceviche en bord de plage – avec plaisir, la mer ça creuse…

 

Ceviche holbox Mexique Decouverte

 

L’ambiance sur l’île Holbox

Ici pas de voiture, pas de goudron, que du sable, les seuls véhicules sont des taxis type voiturettes de golf. Certains îliens se déplacent à moto (sans limite de passagers) ou en quad, également très empruntés sur l’île. Je constate qu’il n’y a pas d’âge pour piloter ce genre de véhicule.

Le chemin qui nous mène de l’embarcadère au bord de mer est bordé de ravissantes petites maisons colorées et de typiques restaurants. De jolis graffitis parent les murs, des tags rétros qui s’apparentent plus à des murals artistiques ; une vraie ambiance mexicaine, décontractée et super cool ; soixante huitarde – si vous voyez ce que je veux dire – définitivement ravissant, ra-vi-ssant !

À table

Nous arrivons à l’heure du déjeuner dans un petit restaurant de plage, le Mandarin, avec une vue imprenable sur les Caraïbes. Déguster un délicieux ceviche avec un verre de vin blanc, les pieds dans l’eau ; première impression, c’est peut-être déjà ça le paradis…

Allez, maintenant trempette

Rassasiés, un petit bain dans cette eau cristalline qui nous faisait envie depuis que nous sommes arrivés ; la sensation est incroyablement agréable, un soulagement sous les rayons de ce soleil de février qui nous accable.

Je raccompagne mon ami au Ferry en fin de journée à quatre cuadras (pâté de maison) plus loin, et je pars me préparer pour cette soirée de Carnaval.

Et c’est parti, la fête sur l’île Holbox

Quelques mojitos au gingembre plus tard, Laura, mon amie vient enfin nous rejoindre pour nous faire connaître les repères de pirates qu’elle aime et connus de tous ses amis de l’île.

First time

On se rend donc dans un café, non loin du fameux Carioca Bar, pour déguster des Carajillos, toujours en bord de mer ; c’est épuisant de vivre dans un univers aussi beau, comme dans un rêve éveillé.

And…

A la tombée de la nuit, Laura se rend à l’avance au Hot Corner afin de se préparer pour le Carnaval, c’est le bar le plus populaire de l’île, il attire un monde fou.

A Propos du Hot Corner : Petit bar typique de l’île qui attire la plupart de ses résidents. Tous les soirs, sacrée ambiance, cocktails élaborés, serveurs et barmans accueillants, très bonnes musiques et pour couronner le tout, petits plats typiques succulents. Les gens aiment ce bar et y restent jusqu’à la moitié de la nuit, généralement vers deux heures.

Poursuivons la fête

Et maintenant ? Et bien on se rend au Carioca Bar, à deux pas, pour poursuivre la fête jusqu’à trois heures du matin.

Le village d’Holbox est petit et organisé en cuadras, de petites ruelles de sable qui quadrillent l’agglomération, il est donc assez simple de s’y retrouver. Je m’aventure donc à la recherche de ce bar pour retrouver Laura. A Holbox, pas d’adresses, pas de noms de rues, ni de numéros, tous les habitants connaissent chaque recoin de l’île et se connaissent entre eux, c’est tout petit.

Grâce à leurs conseils, je me rapproche du bar, en passant par l’inévitable place principale ; le zocalo, appelée aussi la « concha musical », un grand coquillage érigé en son centre où ils organisent tous les concerts de l’île.

Comme vous pouvez vous en douter, elle est très animée en cette soirée de Carnaval ; elle réunit des centaines de personnes qui dansent sur des airs de salsa et de merengue.

Il n’a pas été très difficile de trouver le Hot Corner, guidée par le son imposant des basses, les cris et les applaudissements.

Imaginez un peu, en face du bar, deux cent personnes acclamant les danseuses élégantes du Carnaval, qui s’en donnent à cœur joie ; maquillées, apprêtées, vêtues de splendides costumes de paillettes colorés et conçus avec beaucoup d’imaginations.

Je retrouve enfin mon amie Laura

Je n’attends que deux minutes avant d’apercevoir Laura, resplendissante, parfaitement maquillée et déguisée aux thèmes du Carnaval.

Elle me présente à ses amis, également maquillés et habillés des T-shirts du Hot Corner. Les clients défilent, les cocktails s’enchaînent.

Pour ma part, affamée, je me dirige vers le stand de restauration. Parmi une carte assez variée et originale, je choisis une tostada de ceviche ; une galette de maïs frite avec des morceaux de poissons cuits aux jus de citron, accompagnés de morceaux de mangues et d’une sauce au piment assez douce ; évidemment, le tout accompagné d’une délicieuse margarita bien fraîche.

La nuit suit son cours, encore plus de monde, des touristes anglais, français, suédois, américains, espagnols, portugais et bien sûr nos amis holboxeños ; s’enchaînent troupes de danseurs plus beaux les uns que les autres vibrant au son du merengue. La soirée s’achève vers 2:30 et nous rentrons directement nous coucher pour bien profiter de la journée suivante.

Je me dois de mentionner une chose assez atypique que j’ai pu remarquer maintes fois sur l’île : l’absence de chaussures. Ici il est tout à fait normal de se promener pieds nus, et oui, à quoi bon risquer de trébucher en dansant quand la solution la plus facile est tout simplement de les enlever ? Jour et nuit d’ailleurs, il n’y a pas d’exception, les tongs sont en options ici. Il est vrai que les danses locales sollicitent davantage les pieds.

 

Carnaval Isla Holbox Mexique Decouverte

 

A la découverte de l’île Holbox

Dimanche matin, après un bon petit déjeuner très local, on s’aventure à faire le tour de l’île. Inutile de vous décrire le paysage, des plages au sable blanc vierges à n’en plus finir.

Au programme : farniente et kayak ; c’est bien ça, ma première impression était la bonne, nous sommes au paradis.

Et bien évidemment, un des plus beaux moments de la journée n’est autre que le coucher de soleil, surtout à ne pas manquer, une aubade à l’astre qui illumine nos vies !

A table

Egalement incontournable, la fameuse pizza à la langouste, elle est excellente, la langouste un peu sèche à mon goût, mais s’est normal, c’est une pizza, ça vaut tout de même une visite ; on ne peut pas rater le restaurant, il est bien en évidence sur la place principale : Pizzeria Edelyn.

 

Plages Holbox Mexique Decouverte Tag Mural

Et c’est reparti, la nuit est à nous

Après s’être régalées, direction the Hot Corner pour une autre soirée de Carnaval.
Cette nuit-là était incroyable, après une petite dégustation de Mezcal fait maison par un client du bar, je me joins à un petit groupe de touristes dont un norvégien, deux espagnoles, et un mexicain pour aller découvrir en quad la bioluminescence de l’île Holbox. Le timing était parfait car ce soir-là, pas de lune dans un ciel étincelant de millions d’étoiles, sa lumière aurait pu nuire l’observation de milliers de planctons phosphorescents dans l’eau.

Nous voilà donc partis à trois voiturettes dans les rues désertes d’Holbox. Une fois arrivés, c’est l’émerveillement total ; ce même ciel illuminé de myriades d’étoiles et une eau, une eau incroyablement bioluminescences de son plancton ; un phénomène que l’on ne peut imaginer ; ajoutez à cela le parfum de la nuit tombée sur l’île et un absolu silence. C’est une expérience incroyable à vivre.

Après tant d’émerveillement, difficile de revenir à la réalité. On retourne tout de même au village une heure après afin de rejoindre le reste de l’équipe du Hot Corner.

La soirée n’est pas terminée : en groupe, on se dirige encore une fois au son de la musique vers la place principale, où les musiciens s’en donnent à cœur joie.

Je n’ai jamais vu autant d’entrain dans la foule ! Tout le monde dansait, et pieds nus, impossible de suivre le rythme de la musique en tongs. Les mexicains adorent danser, tout comme moi, sans les égaler je m’essayais à la salsa, il faut bien débuter.
Je me sépare de mes tongs, et enchaîne musiques sur musiques en changeant à chaque fois de partenaire. Pas un moment de répit jusqu’à 5:00 du matin cette fois-ci, pour finir à 6:00 du matin en allant déguster quelques tacos.

 

Bioluminescence Holbox Mexique Decouverte

 

Retour à la réalité tout en douceur

Le lundi matin, songeant d’ores-et-déjà à mon retour vers Cancun, je me réveille 5 heures après pour profiter une dernière fois de ce paradis. Au programme : « jugo verde » detox (à base de nopal) dans un restaurant de plage, balade en maillot de bain vers le nord-est de l’île sur des bancs de sable à perte de vue, achats de quelques souvenirs et de bijoux artisanaux et enfin : dernière dégustation d’un ceviche de poisson « ultra-frais » accompagné d’une margarita bien rafraîchissante.

Chers amis lecteurs, si vous ne connaissez pas l’île Holbox, il est temps de la découvrir comme l’ont déjà fait nos Amis Voyageurs Justine et Benjamin.

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :