12
Oct-2018

Pan de muerto ou pain des morts – mortellement bon

 

El pan de muerto ou pain des morts est une manière douce et sucrée d’aborder le Mexique.

Le mois d’octobre au Mexique, une période de perdition ; qui aurait la force de contrôler cette tentation si grande de mordre dans cette tendre et grosse brioche bien moelleuse ?

À la première bouchée j’ai su que j’étais perdu ; on sent ces choses là ; il vaut mieux y succomber plutôt que s’en défendre, ce sera moins douloureux ; se laisser doucement partir à la dérive et advienne que pourra…

 

Pan de Muertos Mexique Decouverte Cempasuchil

 

Quand vient le jour de la fête des morts

Tous les ans, nous attendons avec grande impatience « El Dia de Muertos » (Le Jour de la Fête des Morts) ; la date du calendrier que nous préférons ; elle nous rappelle que la vie vaut tant d’être vécue et que la mort va bien plus loin qu’un adieu. Cette année, cette date ne fait pas exception.

Ce mois d’octobre m’enchante ; non seulement pour voir comme les mexicains attendent, avec tant de ferveur, de les revoir, eux, leurs chers disparus ; non seulement parce que tout le Mexique se pare de cette couleur orange des oeillets appelés ici « flor de cempasuchil » ; mais aussi parce que c’est le moment de profiter, sans aucune retenue, du pain des morts ; passé ce délai il faudra attendre l’année d’après…

 

Cimetiere dia de Muertos Panteon Mexique Decouverte

 

Origine du pain des morts

Son origine remonterait au début de la colonisation par les espagnols ; certains écrivains voient une façon noble de se moquer de la mort, et de la vaincre en y croquant dedans.

Sa forme ronde supérieure rappelle le crâne humain ; les petites boursouflures posées sur le côté rappellent des tibias ; et sa saveur de fleur d’oranger rappelle l’esprit du défunt.

 

Calavera dia de Muertos Mexique Decouverte

 

Notre Amie voyageuse Clémentine s’est mis en tête de concourir avec le pain des morts

Nos amis voyageurs Clémentine el Raul ont été nos hôtes pour la fête des morts 2016. D’une famille de pâtissier, Clémentine a voulu tout de suite suivre les pas de cette tradition mexicaine. Pour ce faire, dès quatre heures du matin, nous sommes allés toquer chez notre ami pâtissier voisin, à Mexico. Clémentine était enchantée, si enchantée qu’elle décida, à son retour du Mexique, d’élaborer le pan de muerto ou pain des morts lors d’un concours de pâtisserie au sein de son école d’Aurillac France.

Et devinez quoi ? Elle a gagné le concours et s’est empressée de nous en faire part ; nous avons tous trouvé cela délicieux, et voilà ses réactions :

 

Le 4 juil. 2018 à 13:21, Clem et Raul Conflant Roch a écrit :

Hola Brigitte,

Je suis vraiment désolée de ne répondre que maintenant mais les journées ont été très chargées avec les révisions pour les exams…
Que pourrais-je te dire ? C’était un concours de créativité régionale ou on devait présenter un produit. J’ai choisi le pan de muertos en retravaillant un peu la recette mais en gardant les fondamentaux. J’ai tenu à la pétrir à la main pour avoir un moelleux que l’on ne retrouve pas en pétrissant au batteur et j’ai fait des temps de fermentations très longs pour développer les saveurs.

Ma reconvertion dans le milieu boulanger se déroule à l’École Française de Boulangerie et de Pâtisserie d’Aurillac ou je passe un CAP pour ensuite ouvrir un lieu de vie en France mais pas à paris en province (on ne sait pas encore ou). L’idée est qu’il y aura une partie Pain, viennoiserie, pâtisserie boulangère, snacking et épicerie. Je veux que tout (ou presque) soit fait maison, que ça soit simple, convivial, gourmand, très bon et que les gens viennent pour passer un bon moment. Seul, en famille, entre copines, avec les enfants….

Je ne sais pas si ce sont les infos que tu voulais n’hésite pas à me demander d’autres choses. Je te mets également le texte sur le pan de muertos que j’ai transmis à l’école pour le défendre devant les jurys et quelques photos 🙂

J’espère que tu vas bien et je te fais de gros bisous.

À bientôt (je l’espère de tout coeur) peut-être pour découvrir le désert blanc du Coahuila, pour manger du pan de muertos ou just epour trinquer pour le plasir autour d’un bon cocktail sous le soleil mexicain (tu ne peux pas savoir comme j’en rêve)

Gros bisous

Clémentine

 

Pain des morts Mexique Decouverte

 

Texte de Clémentine pour défendre les couleurs de la pâtisserie mexicaine

« Ce pain des morts est une spécialité mexicaine que l’on retrouve durant la période de la Toussaint. Il y a une croyance là-bas qui dit que le 1er et le 2 novembre, les esprits des défunts reviennent nous voir afin de partager avec nous tout ce qui est arrivé durant l’année passée. C’est une fête familiale importante où l’on prépare les plats préférés du défunt ainsi que des spécialités dont el pan de muerto (le pain des morts).
J’ai eu la chance de partager un moment avec un boulanger mexicain, au petit matin dans son fournil, qui m’a transmis la recette del pan de muerto. C’est une brioche légère, parfumée à la fleur d’oranger et aux graînes de fenouil, qui est nourrie à la sortie du four de beurre fondu et saupoudrée de sucre.

Pour confectionner cette brioche il faut prendre son temps. On réalise d’abord une pré-fermentation qui lui apportera sa texture légère, puis après avoir pétrit à la main la pâte, celle-ci va fermenter durant 24H. Le lendemain sera un jeu de patience pour la réalisation de la forme finale qui a une réelle symbolique. »

 

Clementine Roch Mexique Decouverte Pan de Muertos

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :