Coyoacan

Coyoacan (le lieu des coyotes) est située au sud de Mexico (CDMX). Première mairie de la nouvelle Espagne en 1524, Hernan Cortes et la Malinche y séjournèrent après la chute de Tenochtitlán. Frida Kahlo, Diego Rivera et Léon Trotski y habitèrent ainsi que David Alfaro Siqueiros y Luis Buñuel entre autres…

Petit village colonial à 10 km au Sud de Mexico, au beau milieu des champs, qui fut rattaché à Mexico en 1950. Refuge des intellectuels, le Musée Casa de Léon Trotski, la Casa de Cortés et la Casa de la Malinche peuvent se visiter ainsi que la Casa de Diego Ordaz.
Sont aussi dignes d’intérêts : la Iglesia de la Conchita, de San Juan Bautista, les musées de Frida Kahlo, de Diego Rivera – Anahuacalli…
Le Jardin Centenario, los Viveros, immense parc qui fait également office de pépinière fort appréciée de ses visiteurs.

Autres endroits d’intérêts à Coyoacan :

  • La Plaza Hidalgo est composée par :
  1. Le Jardin del Centanario, centre d’animation des fins de semaines de Coyoacan
  2. La casa de Cortés
  3. La Parroquia de San Juan Bautista
  4. Les musées Nacional de Culturas Polpulares o Indígenas
  5. Le musée Nacional de la Acuarelas fondé en 1967 par l’artiste Alfredo Guati Rojo.
  • Musée Anahuacalli, tout en pierre noir volcanique, dessiné par l’artiste muraliste Diego Rivera. Il s’est inspiré des temples aztèques au nom de Teocali (maison de l’énergie). Inauguré en 1964, il regroupe l’importante collection personnelle de l’artiste composée de 59 000 pièces d’œuvres précolombiennes, la plus grande du Mexique.
  • La Casa musée León Trotski fut la dernière demeure de ce dernier. Il quitta de sa propre initiative la maison bleue de Diego Rivera et Frida Kahlo. Elle était devenu sa maitresse et compliquait ainsi la relation des deux couples. Il fut assassiné de 21 Aout 1940 par le catalan Ramon Mercader (agent stalinien) usant de beaucoup de ruse.
  • Le musée Nacional de las Intervenciones est installé dans le splendide Ex Convento de Churubusco. Le site entretient dans un même espace un patrimoine vieux de 500 ans, alliant le passé préhispanique, colonial, indépendantiste et révolutionnaire du Mexique.
  • Le parc Los Viveros de Coyoacan est le plus grand parc de la Colonia, dont sa curiosité reste une multitude d’écureuils s’abritant dans une forêt d’eucalyptus. Ils viennent vous manger dans les mains pourvu que vous y logiez un peu de nourriture…
  • Au sud, on trouve la typique place Santa Catarina avec sa petite église de couleur jaune.
    De l’autre côté de la rue, le Centro Cultural Jesús Reyes Heroles où ont lieu des activités culturelles et artistiques.
    Flânez parmi les yuccas et les jacarandas pour y découvrir une statue en bronze, grandeur nature, de Frida Kahlo et Diego Rivera.

Au sud de Coyoacan se trouve Cuicuilco (lugar de cantos ou lieu des chants et de la danse), important site archéologique de la période préclassique. Il fut détruit par l’éruption du volcan Xitle 400 av. J.-C., laissant pour seul vestige une pyramide circulaire de quatre étages et de 140 mètres de diamètres. Il fut le premier grand centre cérémonial du Valle de Mexico.

Cuicuilco est en ce moment dans une tourmente entrainée par les intérêts économiques de la zone, la préservation du patrimoine archéologique de Mexico et les difficultés pour les archéologues d’approfondir leurs investigations sous une couche de lave d’une épaisseur de dix mètres. Cette coulée recouvre tout le territoire sur une superficie de 80 km2.

Partager cet article :
  • :