Oaxaca Etat

Hierve el Agua Mexique

L’Etat de Oaxaca (oua-r-ha-ca) est le berceau des cultures zapotèque et mixtèque. Il est riche de magnifiques sites archéologiques aux prouesses d’ingénierie mirifiques. L’Etat de Oaxaca vit naître, à San Pablo Guelatao, au XIXe siècle, un petit indien zapotèque du nom de Benito Juarez. Il devint tout d’abord gouverneur de l’État, et fut ensuite élu comme 1er Président démocrate du Mexique indigène de surcroit !

Mexique Découverte vous offre ci-dessous cette magnifique vidéo de l’Etat de Oaxaca…

Oaxaca, entre nature et Histoire :

Les plus belles plages du Mexique se trouvent sur son littoral, une aubaine car peu visitées par les touristes. Le paradis pour les surfeurs qui désirent défier le mythique Tubo Mexicano.

Ici la faune et la flore sont remarquables, particulièrement dans les lagunes d’eau douce à l’ouest de Puerto Escondido. C’est une région montagneuse entourée par la Sierra Madre del Sur. Certains petits hameaux sont accessibles uniquement à dos d’âne. Les habitants, tous agriculteurs, attendent avec impatience les orages d’été.

Les villes et villages à proximité de la ville de Oaxaca fournissent le plus bel artisanat du pays. Les tisserands sont de renommée internationale. Toute la région est également productrice des célèbres céramiques noire ( Barro Negro ) de réputation internationale, Les Alebrijes petits animaux façonnés en terre cuite et peint à la main sont de véritables oeuvres d’art. Mais Oaxaca c’est aussi et avant tout la capitale du Mezcal et du cacao !

Quelques magnifiques vestiges chrétiens ornent Oaxaca, tels de véritables joyaux architecturaux.

Monte Albán, site archéologique remarquable :

Monte Albán (montagne blanche) est inscrite au Patrimoine Mondial depuis 1987. Elle est la plus grande cité zapotèque et située sur une colline surplombant de 400 m la vallée de Oaxaca. Avec sa vue imprenable à 360° sa situation est exceptionnelle et l’un des plus impressionnants sites du Mexique. Ses bâtisseurs avaient élaboré un système d’irrigation pour recueillir l’eau de pluie dans de vastes citernes.

Les environs de la ville de Oaxaca :

A l’est de la ville de Oaxaca Oaxaca, dans le Valle de Tlacolula, le long de la route 190 se trouve le village de Santa Maria el Tule. Il attire une foule de visiteurs juste pour son Árbol del Tule, un ahuahuate (espèce de cyprès) considéré comme le plus grand arbre du monde. L’ahuahuate est l’arbre mexicain par excellence, l’emblème de sa flore dans le Nord du Mexique.

Teotitlán del Valle

En suivant, vous trouvez Teotitlán del Valle, un village avec une grande réputation pour ses tapis élaborés dans la tradition du tissage ancestral, par des maitres tisserands. Ce village est aussi rendu célèbre pour son Mescal de qualité supérieure.

Marché de Tlacolula

Le dimanche découvrez le marché de Tlacolula, l’un des plus grands des Valles Centrales. Vous allez vivre une expérience délicieusement gastronomique, où vos papilles découvriront les chapulines (sauterelles grillées).

Santa Ana del Valle

Santa Ana del Valle, autre petit village de tisserands où l’on trouve des couvertures de laine ou Sarapes et des sacs.

Yagul

Yagul est une cité zapotèque fortifiée construite sur une colline hérissée de cactées (cactus) et surplombant la vallée.

Mitla

Mitla où se côtoient le Passé et le Présent, petit village moderne autour des ruines zapotèques.

Hierve el Agua

Hierve el Agua (l’eau qui bout), ce sont des sources d’eaux minérales, ses cascades pétrifiées sont un inoubliables spectacle !

Au Sud de Oaxaca…

Dans la Valle de Zimatlán, on trouve les petits villages si typiques de San Bartolo Coyotepec, San Martín Tilcajete, Santo Tomás Jalieza, Ocotlán et Ejutla où l’artisanat est omniprésent.

Cuilapan

Sur la route 147, Cuilapan fait partie des rares communautés mixtèques des Valles Centrales, avec son magnifique Convento Dominicano et Zaachila…

San José del Pacifico

Du haut de ses 2.450, petit village qui domine tout le paysage alentour, après dispersion de ses brumes matinales. Très réputé pour être une étape incontournable sur cette très longue route qui nous mêne aux côtes du Pacifique ; mais aussi pour ses champignons hallucinogènes.

Au Nord de Oaxaca…

S’étend le Valle de Etla, vallée dans laquelle vous pouvez visiter le petit village d’Atzompa, pour son artisanat et pour son site archéologique récemment découvert.

San José El Mogote

Vous trouvez aussi quelques autres villages comme San José El Mogote en direction de Nazareno. Petit village qui se trouve parmi les ruines d’un des principaux sites du Oaxaca et de San Agustín Etna.

La Sierra Norte o la Sierra de Oaxaca

Elle est située dans l’un des plus beaux paysages mexicains. Ses 450 000 hectares sont recouverts de forêts qui abritent une incroyable biodiversité, 400 espèces d’oiseaux, 350 espèces de papillons et près de 4000 plantes dont une multitude de fleurs sauvages.

Ixtlán

Benito Juarez a été baptisé à Ixtlán, charmant petit village quelque peu pluvieux…

Capulálpam

Petite bourgade fleurie, qui est réputée pour sa grande chapelle en pierre et ses panoramas surprenants.

A l’ouest de Oaxaca…

Se trouve la Mixteca, une zone de grands contrastes partagée entre les Etats de Puebla et du Guerrero.

Santiago Apoala (eau qui détruit)

Nous offre ses merveilles naturelles, comme le Cañón Morelos, la Cascada Cola de la Serpiente (chutes de 60 m) ; des vallées verdoyantes ; des grottes et des vues panoramiques impressionnantes qu’il vous reste à découvrir.

Tlaxiaco

La puissante Tlaxiaco, accueillante et animée, capitale d’une grande région agricole où s’installe un énorme marché le samedi…

La côte de l’Etat de Oaxaca :

La côte de Oaxaca (Costa Esmeralda) est une véritable mosaïque de plages dorées interminables aux eaux cristallines. Mais c’est aussi des lagunes peuplées d’oiseaux et des montagnes boisées, qui barrent la plaine côtière. De plus, comme un cadeau supplémentaire, l’accueil de ses habitants rend encore plus paradisiaque ce délicieux endroit. Mexique Découverte vous conseille de venir découvrir l’un de nos coups de cœurs…

Puerto Escondido

Puerto Escondido, enfoui sous les cocotiers, tout aussi magique, il est devenue la Mecque de tous les surfeurs du monde.

Bahía de Puerto Angelito

La magie opère encore dans La Bahía de Puerto Angelito. Ses Playas Manzanillo et Carrizalillo sont toutes aussi idyliques, avec leurs palapas (abris en feuille de palme) qui leur confèrent un charme certain.

A Bajos de Chila…

On y joue encore à la Pelota Mixteca dans le Patio o Pasador.

Manialtepec

La laguna Manialtepec (lieu des eaux de source) est entourée de mangroves.

Parque Nacional Lagunas de Chacahua…

Represente 14 187 hectares de lagons, marécages et plages vierges qui longent la côte entre Pinotepa et Puerto Escondido.

Pinotepa Nacional

Pinotepa Nacional est la plus importante ville commerçante entre Puerto Escondido et Acapulco, aux confins occidentaux de l’état de Oaxaca.

Mazunte…

Village modèle d’écotourisme ; son Centro Mexicano de Tortuga a été créé en 1991 et se consacre à la sauvegarde et à l’étude des tortues marines menacées.

San Pedro de Pochutla…

Au dessus de Puerto Angel, le carrefour des routes qui mènent aux magnifiques stations balnéaires de Zipolite, San Agustinillo et Mazunte…

Puerto Ángel

Petit port de pêche assoupi, calme et tranquille ; il se résume à de superbes plages bien abritées, haut lieu de la détente, du bronzage et du farniente.

Bahias de Huatulco…

Ce sont neufs admirables baies, mais aussi des dizaines de lagons et tout un chapelet de plages de sable blanc caressées par des eaux paradisiaques. Comme toile de fond une jungle qui s’étire sur 10 km de littoral.

La Bahía de San Agustín…

Elle est un parc national dont la mission est de promouvoir la protection de la faune. C’est aussi un lieu de tourisme culturel, qui permet de rencontrer une conviviale communauté de pêcheurs.

Crucecita

La Crucecita tient lieu de centre ville à Santa Cruz, on y trouve toutes les communications.

Barra de la Cruz…

Est aussi appelée La Joya (le joyau), un autre haut lieu du surf en dehors des sentiers battus, un morceau de paradis.

Isthme de Tehuantepec

C’est au niveau de l’Isthme de Tehuantepec que la taille du Pays est la plus fine, en effet seulement 200 km séparent le Pacifique du Golfe du Mexique.

Santo Domingo de Tehuantepec

Une ville très agréable qui donne d’innombrables fêtes de Barrios (quartier) aux périodes estivales, sans oublier son marché couvert d’une autre époque…

Guiendola

Les « Ruinas Guiendola » sont des ruines d’une ancienne place forte zapotèque.

Juchitán…

Est une autre magnifique petite localité, également méconnue des touristes.

Ville de Oaxaca

Oaxaca, capitale de l’État portant le même nom, offre un climat excellent toute l’année.
Elle offre bien plus encore grâce à sa culture et à l’hospitalité de ses habitants, des motifs suffisants pour se laisser ensorceler par l’univers oaxaqueño. Il y a toujours un pétard qui explose annonçant une des innombrables fêtes colorées et animées du pays.

Oaxaca est le point de rencontre de trois vallées formant le cœur de la civilisation régionale. La vallée de Tlacolula reconnue pour ses textiles, la vallée de Zimatlan qui produit de belles poteries et les fameux Alebrijes ainsi que la vallée d’Etla dont les ruines méritent le détour.

Ville de Oaxaca, architecture coloniale et sites archéologiques :

La ville de Oaxaca est l’une des plus belles villes du pays et également la plus vivante, elle culmine à 1 550 m d’altitude. Sa superbe architecture coloniale, ses rues ombragées, ses traditions artistiques et artisanales font partie de ses trésors. Son charme opère depuis le mysticisme de ses montagnes jusque dans l’âme multi-ethnique de ses traditions indiennes solidement ancrées.

Le site archéologiqu de Monte Alban fut occupé successivement par les Olmèques, les Zapotèques et les Mixtèques pendant quinze siècles. Les digues, les barrages, les canaux, les pyramides et les tertres artificiels de Monte Albán ont été littéralement sculptés dans la montagne et sont les symboles d’une topographie sacrée.

Son centre historique piétonnier dont la Calle Alcala et son site archéologique de Monte Albán à quelques kilomètres sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Cette nomination est due en partie à la beauté de Oaxaca mais aussi à un très bel exemple d’urbanisme colonial espagnol.

Cette ville de 270 000 habitants ne compte pas moins de 27 églises, quelques excellents musées ainsi que des marchés et une cuisine exceptionnelle de haut vol. Le piquant est la caractéristique de son mole negro, comme le fumé de son mezcal (ver compris), ou la réputation nationale de son quesillo (fromage) en forme de sphère qui est un ingrédient incontournable des tacos. La légende voudrait que si l’on déguste ses chapulines (sauterelles grillées), on est certain de revenir un jour à Oaxaca.

Les incontournables de la ville de Oaxaca :

Une multitude de bâtiments historiques se situent aux abords du Zócalo (place centrale) :

  • L’ Alameda (la cathédrale)
  • Le Palacio del Gobierno avec son musée
  • Le musée des Cultures (Museo de las Culturas)
  • Le musée Rufino Tamayo, Museo et galeries d’art
  • Le musée du Textile
  • Le musée d’Art Contemporain
  • Le musée de la maison de Juárez (Museo de la Casa de Juárez).

Vous trouverez également de nombreuses églises et de nombreux temples tels que :

  • L’église de la Compañia,
  • L’église de San Juan de Dios,
  • L’église de Santo Domingo,
  • Le temple de San Felipe de Neri
  • La basilique de la Soledad
  • Le théâtre Macedonio Alcalá
  • Les Galeries Arte, Quetzalli
  • Le centre culturel La Curtiduría
  • Le jardin ethnobotanique

Oaxaca ville coloniale

Elle est anciennement connue sous le nom de « Verde Antequera » (verte Antequera) ; Antequera est une ville de la province de Malaga, dans la communauté autonome d’Andalousie, en Espagne. Oaxaca ou Oaxaca de Juarez fut fondée en 1486 avec le nom nahuatl de Huaxyacac “En la nariz de los huajes” ; ce qui voudrait dire étiologiquement « A la cime des acacias ». Ceci pour avoir démoli une portion d’une forêt pour construire les premières habitations de la ville ; de nos jours appelée Oaxaca.

La ville Coloniale de Oaxaca

Depuis le XVIe siècle, son centre historique conserve des tracés d’origine parfaitement rectilignes, identiques à un échiquier.

Il faut goûter dans ses marchés, les Tlayudas, tortillas (galette à base de maïs) surdimensionnés préparées avec du fromage. Les emblématiques et exquis Tamales oaxaqueños (de Oaxaca) ; avec une grande quantité de surprenantes saveurs, si différentes les unes des autres. Goutez y le chocolat le plus réputé du Mexique.

Se promener et parcourir ses places coloniales ; arrêtez vous sur la place Plaza de la Constitución, encadrée par d’élégantes arcades construites depuis 1529. Jouissez d’un instant de bonheur en dégustant un excellent café produit dans la région ; mais aussi un champurrado, boisson préparée à base de pâte de tortillas. La bière ou encore une boisson typique de la région telle que le Mezcal emoustilleront vos papilles.

Le cœur Colonial de la ville de Oaxaca est bouillonnant de culture ce qui en fait une des villes préférées des étudiants du Monde entier.

 

Oaxaca UNESCO

Oaxaca a un parfum unique, ses trésors artistiques et architecturaux, dans les différentes cultures, convergent pour sublimer ses richesses. Elle se convertit ainsi en une ville des plus créatives et colorées du Mexique.

La Capitale Oaxaca de l’Etat éponyme

Dans cette ville magnifique abondent ethnies et cultures. Elles donnent ainsi vie à des traditions, de l’artisanat et des saveurs uniques au monde.

Fondée au XVIe siècle, ses bâtiments sont de grandioses exemples du baroque de la Nouvelle-Espagne. S’élèvent un peu partout des églises et des chapelles, la plupart érigée en pierre de taille verte. L’église de Santo Domingo de Guzmán serait l’exemple le plus frappant de son architecture.

Aujourd’hui, Oaxaca est aussi une ville cosmopolite avec ses restaurants de grande gastronomie mexicaine, ses mezcalerías, ses boutiques d’un art populaire tout à fait exquis (alebrijes, broderie et céramique noire). En outre, dans ses environs vous pouvez visiter de mystérieux sites archéologiques et la merveille naturelle de Hierve el Agua (eau qui bout).

Centre historique de Oaxaca

Déclarée Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO (1987), le centre historique abrite des bijoux coloniaux. Le Zocalo (place de la Constitution) est entouré par d’anciens bâtiments et sous ses porches, restaurants et cafés abondent. A l’extrême nord-ouest se situe la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption (Nuestra Señora de la Asunción), sertie d’une exquise façade de pierre de taille verte. A côté de celle-ci l’Alameda, où les habitants se rassemblent pour se détendre ou pour écouter de la musique. Sur le côté se trouve le Musée des peintres Oaxaqueños (de Oaxaca). D’autres musées valent la visite: le Textile Museum of Oaxaca et le Musée d’Art préhispanique Rufino Tamayo.

Le paseo Macedonio Alcalá

Nous parlons d’une élégante avenue jonchée de librairies, restaurants, boutiques d’artisanat et cafés. En chemin, vous trouverez sûrement quelques expositions d’art formelles à même la rue. Des femmes vendent un merveilleux artisanat d’alebrijes, de broderies et des puestos (stand) de nourriture (essayez le tejate !). Il est également probable que, dans votre promenade, vous vous voyiez immerger dans un défilé, une fanfare ou une célébration de mariage.

Les marchés de Oaxaca

Au sud du Zocalo, on trouve les célèbres marchés Benito Juarez, où il se vend des fleurs, des fruits frais, mais aussi de l’artisanat. Le 20 novembre, entre bien d’autres produits de Oaxaca, vous pouvez y trouver du Mole (sauce à base de chocolat), des Chapulines (sauterelles grillées), tlayudas (spécialité de tortilla oaxaqueña), tamales (gâteau à base de maïs) et le fameux chocolat de Oaxaca consommé dans tout le Mexique.
Centre Culturel Santo Domingo

Ce haut lieu culturel est composé de l’église de Santo Domingo de Guzmán, belle façade de pierre de taille verte et un admirable intérieur, exemple des plus précieux au monde de l’art baroque religieux. L’ancien couvent de Santo Domingo abrite le jardin ethnobotanique, le magnifique Musée des Cultures de Oaxaca et la bibliothèque de Fray Francisco de Burgoa.

Basilique de Notre-Dame de la Soledad

A l’ouest de la ville se dresse ce temple avec son impressionnante façade en forme de paravent. Il est encadré par le Jardin Socrate, où se vendent des sorbets exotiques (nieve), et la grande Plaza de la Danza.

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte dans votre boite e-mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte