Guanajuato ville Etat

Guanajuato se dit « Puerta de Mexico », au nord-ouest de la métropole, il ne compte pas moins de cinq millions d’habitants. Cet Etat des hauts plateaux rocheux produisit durant près de 200 ans 40% de la production mondiale d’argent dans ses mines… Mais aussi or, fer, plomb, zinc et étain dont l’exploitation générât d’immenses richesses profitant aux Barons de l’argent, au détriment des populations indigènes réduites à l’état d’esclavage, puis au mieux comme ouvriers mal payés… Les riches Criollos (créoles) finirent par se révolter des Colons Espagnols, ne supportant plus leur domination…
Guanajuato est une vitrine de la plus belle architecture coloniale mexicaine. Terre de grande tradition, de folklore et de culture aux répercussions internationales.

Guanajuato, ville aux couleurs Mexicaines :

Nichée entre les collines environnantes, la ville de Guanajuato offre un labyrinthe attrayant de jardins et de places, de rues pavées et des façades colorées. Les traditionnelles légendes se font entendre dans toute la ville, ce qui permet d’apprécier en même temps les principaux joyaux architecturaux tels que l’Université de Guanajuato et le musée des momies.

Les Enchiladas mineras sont la spécialité locale : préparées avec des tortillas de maïs, farcies avec des oignons et du fromage ranchero, nappées de sauce chili guajillo et de tomate.

La culture populaire de Guanajuato :

La ville de Guanajuato, 71 000 habitants fiers et très accueillants, à 2000 m d’altitude, compte une population de 20 000 étudiants. Historiquement et culturellement, elle est l’une des villes les plus importantes du pays, l’atmosphère émanant de ses bâtiments anciens envoûte les visiteurs. Ses estudiantinas (société festive et carnavalesque) emplissent ses places et ses ruelles de leurs cacophonies. Ses communications de rues souterraines et de tunnels font de la capitale de l’Etat une attraction unique au monde.
Pour les monuments de son centre historique et ses mines alentours, Guanajuato a été déclarée par l’UNESCO en décembre 1988, ville Patrimoine Culturel de l’Humanité.

En langue indigène purépecha, Guanajuato signifie collines aux grenouilles, dû aux courbes batraciennes de ses contreforts environnants. On l’appelle « la perle des villes coloniales » alors que San Miguel de Allende, sa voisine, est plus brillante, Guanajuato reste plus typique quant à sa population.

Blottie au creux d’un ravin sur les berges d’un cours d’eau (seule ville du Mexique se trouvant au bord d’une rivière), cette ville nous charme par ses étroits callejones (ruelles), ses voies souterraines pavées, ses imposants bâtiments coloniaux et ses placettes arborés de statues.

Guanajuato, ville de légendes :

Une ville de légendes, où d’une de ses venelles étroites (el callejón del Beso) deux amoureux transis, tels Romeo et Juliette, s’embrassaient clandestinement de balcon à balcon, cet amour interdit finit tragiquement.
Son célèbre festival Cervantino créé dans les années 50 présentait de petites productions estudiantines des farces de Cervantes, l’évènement a pris de l’ampleur et a acquit une renommée internationale comparable au Festival d’Avignon. 2 700 artistes participent à diverses pièces de théâtre, concerts, opéras et récitals qui attirent, deux semaines durant, des dizaines de milliers de spectateurs du monde entier.
Guanajuato se divertit aussi la nuit quand les callejoneadas, animées par les étudiants déguisés en troubadours et accompagnés de mariachis envahissent tout le centre ville de leurs chants et de leurs musiques.

Les incontournables de Guanajuato :

Mexique Découverte vous propose une promenade autour des places du centre historique :

  • Jardin de la Union où bat le cœur de Guanajuato.
  • La Plaza de la Paz entourée des anciennes demeures des Barons de l’argent.
  • La Plazuela de los Angeles prisée par les étudiants
  • Le séduisant Jardin de la réforma
  • La Plaza San Roque
  • L’ombragée Plazuela de San Fernando
  • La Plaza Alhóndiga
  • La Plaza del Baratillo et sa fontaine florentine
  • La petite place Allende flanquée de statues de Don Quijote et Sancho Penza.
  • Les théâtres dont le distingué Juarez
  • Le teatro Principal
  • Le Teatro Cervantes accueille de nombreux spectacles durant le festival Cervantino.
  • Les musées comme le Museo Regional de Guanajuato
  • Le musée Alhóndiga de Granaditas (ancien silo devenu musée d’art et d’histoire) avec des œuvres de Chavez Morado.
  • Le Museo y Casa de Diego Rivera où celui-ci naquit, rendant hommage au peintre, qui fut considéré comme « persona non grata » de par ses opinions marxistes.
  • Le Museo Iconográfico del Quijote
  • Le Museo del Pueblo de Guanajuato
  • L’incontournable Museos de las Momias
  • Les principaux bâtiments religieux de la ville tels que la Basílica de Nuestra Señora de Guanajuato qui abrite une statue de la Vierge couverte de joyaux.
  • Le Templo de San Diego
  • Le Templo de San Francisco
  • Le Grandiose Templo de la Compañía de Jesus qui abrite l’Universidad de Guanajuato.
  • Le Templo la Valenciana dont la Boca Mina de San Ramon fait partie du district minier de la Valenciana.

A trois kilomètres de la ville, l’Ex-Hacienda de San Gabriel de Barrera est une magnifique demeure coloniale transformée en musée d’art et de mobilier européen entre le XVIIe et XIXe siècle.

Le Cristo Rey, statue de bronze de vingt mètres de haut édifiée en 1950 au Cerro de Cubilete situé, dit-on, exactement au cœur du pays.

Partager cet article :


Je suis déjà venu(e) au Mexique :

OuiNon

J'aimerais un séjour ...
plagerencontresculturenatureluneDeMielaventure

J'aimerais voyager ...autotourguide

Contact :




captcha