Guerrero Negro


La ville de Guerrero Negro est située sur la côte Pacifique, juste au sud du 28° parallèle Nord, celui même qui divise la péninsule de Basse-Californie en deux états du Mexique : Basse-Californie et Basse-Californie du Sud. Situé dans la municipalité de Mulegé, Guerrero Negro dispose aussi d’un aéroport avec un service de vols régionaux.

Origine de Guerrero Negro

Guerrero Negro a vu le jour en 1954, lorsqu’un visionnaire américain du nom Daniel Ludwig, le même qui a construit le Princess Hôtel Acapulco à Acapulco au Mexique, a décidé de créer une saline pour fournir la demande en sel de la côte ouest des Etats-Unis. A ce moment là Adolfo Ruiz Cortines était le président du Mexique et Olachea Agustin Aviles, le gouverneur de Basse-Californie du Sud.

La saline a été installé autour de la lagune côtière « Ojo de Liebre » (œil de lièvre) pour profiter de ses marais salants. Daniel Ludwig était loin de s’imaginer qu’un jour, cette entreprise appelée « Exportadora de Sal, SA de CV » deviendrait la plus grande saline du monde, avec une production de sept millions de tonnes de sel par an. Sa production est exportée vers les principaux centres de consommation du bassin Pacifique, en soulignant le Japon, la Corée, les USA, Canada, Taiwan et la Nouvelle-Zélande.

En 1973, Ludwig a vendu la société au gouvernement mexicain et à la société Mitsubishi, 51%, 49% respectivement, ce qui entraîne une success-story qui prévaut encore de nos jours. La société s’est distinguée, non seulement pour sa croissance et sa rentabilité, mais aussi pour le bienêtre offert à ses mille employés, à leur communauté et pour la protection de l’environnement écologique de son site. La saline est située sur un emplacement d’une extraordinaire beauté, à l’intérieur d’une réserve de la biosphère, elle a été l’axe du développement de cette région. Chaque hiver se rassemblent des centaines de baleines, des dizaines d’espèces d’oiseaux résidents et migrateurs et d’aventureux visiteurs provenant principalement des États-Unis et d’Europe.

Origine du nom de Guerrero Negro

Son nom provient de la lagune qui se trouve au nord da l’agglomération, qui à son tour doit son nom à un navire appelé « The Black Warrior ». Il est dit que ce bateau coulât au large de ses côtes chargé d’or et d’argent. Selon les rapports de Narragansett, il s’est perdu en 1859 sur la barrière à l’entrée de la lagune. Encore selon l’histoire, le gouvernement mexicain ordonnât en 1884 l’installation d’une section douanière juste sur ce site, mais ses employés ne purent jamais arriver en raison d’une épidémie qui les décimât.

En réalité « The Black Warrior » était un baleinier américain qui a échoué sur un banc à l’entrée de la lagune qui porte désormais son nom (Black Warrior) ou Guerrero Negro en espagnol. La lagune Laguna Guerrero Negro, avec la lagune Ojo de Liebre, au Sud et la lagune Manuela au nord forment part du complexe lagunaire de Ojo de Liebre, dans la baie de Sebastian Vizcaino. Il s’étend du sud au nord depuis la plage Malarrimo, en Basse-Californie du Sud, à la colline de Santo Domingo en Basse-Californie.

La Baleine Grise

Après un voyage de plus de 10 000 km depuis l’Arctique jusqu’aux eaux tièdes et calmes du Pacifique mexicain, la baleine grise visite les lagunes de San Ignacio et de Ojo de Liebre pour sa lune de miel, ainsi que les eaux calmes de la baie Magdalena, situées dans l’Etat de Basse-Californie du Sud.

Au sein de la municipalité de Guerrero Negro se trouve la lagune de Ojo de Liebre, déclarée par le gouvernement mexicain sanctuaire « Santuario de la Ballena Gris » (Eschrichtius robustus) car dans leurs eaux elles s’accouplent et donnent naissance à leurs petits baleineaux.

Partager cet article :
  • :