Izamal

Izamal : la ville Jaune :

Izamal est une petite ville située à seulement 65 kilomètres de Merida. Elle est aussi connue comme « ville des collines », car elle est placée au milieu de 5 sites archéologiques  abritant des pyramides Maya de taille importante. L’ambiance dans cette ville est imprégnée de l’influence de trois cultures différentes: de l’époque préhispanique, de l’époque coloniale et enfin de celle du Mexique contemporain.

Izamal, de son abandon à sa renaissance :

Izamal fut un des lieux importants lors de la civilisation Maya, et à l’image de beaucoup d’autres grandes villes, elle fut partiellement abandonnée. Lors de la conquête espagnole, les colons ont peu à peu repeuplé Izamal. Ils y ont construit un couvent franciscain en utilisant les matériaux des pyramides de la zone.

La ville est célèbre pour la couleur jaune que l’on retrouve sur tous les bâtiments coloniaux, et sur la place principale. Il est courant de voir des objets réalisés par les Yucatèques avec des matériaux naturels et avec des techniques traditionnelles. Vous pourrez y visiter l’ex couvent de San Antonio, tout de jaune vêtue, où le Pape Jean Paul II y donna une messe en 1993. La zone archéologique qui abrite le temple de Kinich Kak Moo, une haute pyramide, est également un des lieux à ne pas manquer lorsque l’on visite Izamal. Izamal baigne dans une ambiance romantique, ces jardins soignés invite à la détente, les calèches tirées par de beaux chevaux vous amèneront découvrir cette jolie petite bougade. De bonnes tables vous offriront une belle et bonne cuisine du Yucatan. Ne jamais faire l’impasse sur la Cochinita Pibil, plat Maya qui se perpetue de generations en generations dans la plus grande tradition Maya. L’artisanat de Izamal vient des nombreuses communautés indigenes 100 % feminines, qui avec patience et amour créent de belles pieces brodées à la main. La teinture des fils sont élaborés grace à la generosité de la nature et au savoir faire ancestral des femmes Maya.

 

 

Partager cet article :
  • :