Mahahual

Mahahual ou Majahual, est situé sur la Côte Maya du Quintana Roo, dans la péninsule du Yucatan. Son nom découle d’une famille d’arbres typiques de la région, cette station balnéaire est proche du Parc Marin de Xcalak.

Mahahual, les Caraïbes à l’état sauvage :

Mahahual, jusqu’à la fin du XXe siècle était une toute petite ville de pêcheurs peu connue, qui accueillait les habitants des environs venant profiter pleinement de ses plages sauvages. De nos jours elle commence à se développer, mais en gardant la philosophie d’un tourisme alternatif, respectueux de l’environnement. Pas question pour ses autochtones d’assister à une explosion immobilière chez eux. Mais comme un paradoxe, il se construisit un quai pour accueillir des bateaux de croisière, ce qui n’augure rien de bon, la vigilance s’impose donc ! Mahahual et sa communauté devront également être vigilants quant à divers problèmes récemment apparus, tels que la pêche illégale, le trafic d’animaux, la fragilités de son récif corallien et la création d’entreprises non écologiques, qui ne voient que le profit à court terme.

En Août 2007, l’ouragan Dean a était intraitable avec la zone puisqu’il a détruit 80 % des structures et édifices existants. Les habitants se sont mobilisés et ont travaillé durement pour donner naissance à un nouveau Mahahual. Par la même occasion ils ont créé la plus grande plage du Quintana Roo, ainsi qu’une belle promenade en bord de plage de 2 kilomètres. Depuis des restaurants se sont installés, pour offrir aux visiteurs poissons et langoustes que la mer veut bien leur donner.

Mahahual, de nos jours, est une petite station balnéaire tranquille et loin de l’agitation des plages du Quintana Roo, comme peut l’être Cancun ou Playa del Carmen. Ici pas de boutiques de souvenirs à tous les coins de rues, pas de bars de nuits tonitruants, pas d’agitation malsaine, Majahual est un petit paradis du Yucatan. On y vit au rythme de la nature, en se délectant de bons petits plats de sa gastronomie locale, en terrasse et les pieds dans l’eau, avec les vagues des Caraïbes comme mélodie.

 

Partager cet article :
  • :