Mexico City Nord

Au Nord de Mexico :

Tepotzotlán, aux portes de Mexico, ce petit village de 33 000 habitants fait partie des Pueblos Mágicos (village magique) du pays. Lieu hautement symbolique du colonialisme où a été édifiée l’église San Francisco Javier au XVIIe siècle et son monastère adjacent faisant partie du musée Nacional del Virreinato. Les pièces exposées viennent de l’immense collection de la Cathédrale de Mexico. La Capilla Domestica dont son retable Churrigueresque scintille à l’infini.

Tula (Tollan) est la capitale des toltèques, la plus puissante civilisation du centre du Mexique, qui s’étendit jusqu’à Chichén Itzá dans la péninsule du Yucatan. Sa particularité réside essentiellement dans ses Atlantes mesurant près de cinq mètres de haut et représentant ses guerriers toltèques :

  • Le principal édifice étant le Templo de Tlahuizcalpantecuhtli
  • On peut y découvrir aussi un Juego de Pelota (jeu de balle) de plus de 100 m de long, le plus vaste du Mexique central,
  • Le Gran Vestíbulo
  • Le Coatepantli (mur du serpent) 40 m de long sur 2.5 m de haut
  • Le Palacio Quemado (palais brulé)
  • La Pirámide C
  • La Sala de Orientación Guadalupe Mastache (petit musée) et plusieurs autres vestiges de temples.

La région où se situe Tula s’appelle Teotlalpan (terre des dieux)

La grande cité de Teotihuacan :

Teotihuacán (la ville des dieux) le plus grand site archéologique de la Mésoamérique, fut bâti et abandonné par un peuple encore inconnu car aucun écrit ne permet de retracer son histoire. La superficie de cette cité atteignait 20 km2 et sa population près de 200 000 habitants, plus vaste que la Rome antique. L’empire s’étendait jusqu’au Honduras et au Salvador actuel, dominant la région pendant près de cinq siècles.
Le clou de ce vestige reste son chemin monumental incrusté de mica et de pierre volcanique, long de 4 km, formant ainsi l’une des plus grandes rues du monde, appelée la Calzada de los muertos (la chaussée des morts). Elle est alignée sur les étoiles et certains repères terrestres.
Les principaux édifices sont :

  • La Pyramide del Sol, comparable à la Grande Pyramide d’Egypte.
  • La Pyramide de la Luna
  • Le Templo de Quetzalcóatl
  • Le Palacio de Quetzalpapálotl
  • Le Museo de Teotihuacán
  • La Ciudadela qui était le centre administratif et cérémonial de la ville.
  • Le Palacio de Tepantitla
  • Le Palacio de los Jaguares
  • Le Templo de los Caracoles Emplumados

Dans la campagne environnante, la région de Otumba où Cortés remporta une de ses plus grande victoire sur les aztèques.

Pachuca de Soto, capitale du splendide état d’Hidalgo, qui est néanmoins l’une des moins fréquentées du pays.
L’exploitation des mines d’or et d’argent est vitale pour l’économie régionale. Tour à tour exploités par les Espagnols, les Britanniques, les Mexicains et les Américains, ils laissèrent leurs empreintes au Patchuqueños (habitants de Pachuca). En exemple, les mineurs de Cornouailles apportèrent leur football au XIXe siècle. Le Convento de San Francisco a été converti en Centro Cultural Hidalgo.

Parque Nacional El Chico, avec une superficie de 2 700 ha, qui en fait la première réserve écologique du pays, inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Forêts de conifères, lacs et cascades, spectaculaires formations rocheuses composent le plus grand écosystème préservé de la Zona Norte dans le Valle de Mexico.

Partager cet article :
  • :