Quintana Roo

Le juvénile état du Quintana Roo est né en 1974, pour désengorger Acapulco sur la côte Pacifique. A ce moment là une nouvelle station balnéaire est née, Cancun. Créée de toute pièce par les micro-processeurs de dizaines d’ordinateurs, grâce à des paramètres, tels que donnés climatiques, courbes des températures de l’eau, courants marins, accès de communication, approvisionnement, etc. L’état le plus visité du Mexique conjugue avec une abondance incroyable de sites mayas, une profonde et épaisse jungle et un littoral spectaculaire, qui abrite quelques coins de paradis.

Les incontournables de la Riviera Maya et du Quintana Roo :

Cancun (Nid de serpent ou pot d’or) est dépourvue d’intérêt culturel. C’est un lieu vénéré des jeunes étudiants américains pour fêter leur « Spring Break ». Cancun, la festive, nous séduit tout de même par ses merveilleuses plages de sable blanc, si fin que l’on croirait fouler de la farine. Ses eaux sont intensément cristallines.

Isla Mujeres doit son nom, selon la légende la plus vraisemblable, à la découverte par les espagnols de nombreuses statuettes, qui représentaient la déesse de la fertilité Ixchel. La déesse et ses filles Ixchebeliax, Ixhunie et Ixhunieta étaient représentées dénudées jusqu’à la taille. Cette petite île de 8 km de long est fort appréciée des plongeurs et le point de départ idéal pour explorer les requins baleines. Au sud de l’île vous pouvez aussi assister à la naissance des petites tortues. Mais on y vient principalement pour se détendre du tumulte de Cancun la festive, se baigner dans ses eaux turquoise, transparentes et peu profondes.

La Riviera Maya, perle des Caraïbes Mexicaines :

La Riviera Maya, le long de la mer des Caraïbes, s’achève à Punta Allen.
Elle s’étale sur 130 km, pour commencer à Puerto Morelos, petit port de pêcheur, dont ses habitants les puertomorelenses, hédonistes, vous invitent au farniente et à la gastronomie… Sa barrière de corail protégée en tant que Parque Nacional, a seulement 500 m du rivage, est la 2e plus grande barrière du monde, très appréciée des plongeurs. Elle forme un écrin qui permet de barboter en toute sécurité dans des eaux merveilleuses et peu profondes. Ce récif corallien est un élément fédérateur majeur dans la vie du village, mais doit faire appel à un tourisme responsable. Ici pas de crème solaire si elle n’est pas biodégradable, les plongées se font seulement accompagnées d’un guide, pas de jet-ski, ni de parachute ascensionnel et autres éléments perturbateurs de l’écosystème.

Tres Río est un parc naturel au sein d’un ensemble composé d’une forêt tropicale et de mangroves, où trois rivières se jettent dans la mer, un contact direct avec la nature.
On peut y pratiquer la plongée, du canoë en rivière et même du cheval et du vélo à travers la jungle.

Playa del Carmen au sud de Cancun, est un village balnéaire au chic européen, où il fait encore bon vivre, mais évitez Pâques, Noël et les hautes saisons, en général, conseil de Mexique Découverte. Sa plage séduisante, son sable toujours blanc et ses eaux turquoise en font la 2e station la plus visité de la Riviera Maya. Ses centres professionnels de plongée attirent les plus expérimentés. La dégustation du Tikin Xic sera le point d’orgue de votre visite. Cette vieille recette maya est à base de poisson blanc, cuit en papillote dans des feuilles de bananier, accompagné de jus d’orange, d’achiote (sorte de courgette) et de quelques autres petits légumes, miam, miam, bon appétit !

Xcaret est un parc éco-touristique artificiel à l’aspect très naturel. Très éducatif, vous découvrirez toute la faune et la flore de la région, un apprentissage au respect de la nature.
Passer une journée complète pour amortir le coût et restez pour le spectacle du soir, danses folkloriques et histoires mayas. Très bien fait, très intéressant pour les enfants et pour les grands, journée famille…
Voilà se qu’il se dit sur tous les guides, mais Mexique Découverte ne cautionne pas ce tourisme là, et nous allons vous dire pourquoi… Parmi toutes les raisons qui motivent notre décision, nous n’en citerons qu’une seule et elle est suffisante. Ce parc comprend un delphinarium, pour que les touristes puissent nager avec les dauphins. Saviez-vous que pour apprivoiser un seul de ses animaux, des dizaines meurent car ils ne supportent pas le manque de liberté.

Paamul, antinomie du parc à thème, où les tortues creusent leur nid et les êtres humains passent quelques nuits modestement. Pas très entretenu et moustique à gogo…

Isla Cozumel (Terre des hirondelles), jadis les femmes mayas s’y rendaient au moins une fois dans leur vie, pour honorer la déesse Ixchel. Aujourd’hui les plongeurs, de leur présence, honorent les récifs coralliens découverts en 1954 par Jean Yves Cousteau.
Cette biosphère a été déclarée Parc Marin National, afin de garantir le respect du site pour le bien de tous. En effet ce récif est un des plus beau Spot du monde. La route principale en direction du sud vous conduira jusqu’au parque ecoturístico de Punta Sur, dont le phare le Celarain, domine un lagon peuplé de crocodile et de Flamands roses. Quelques belles plages parsèment l’île, mais les plus beaux joyaux de Cozumel sont dispersés au large. Sa capitale San Miguel de Cozumel est devenue un grand port de plaisance au grand dam des biologistes marins.

Akumal, nage avec les tortues :

Plus bas sur la Riviera Maya, Akumal, qui nous ouvre en hiver ses plages idylliques si célèbres et son lagon… Depuis 1993 le Centre écologique d’Akumal travaille sur la protection et l’étude des tortues. Si par chance vous avez l’occasion de rencontrer ces créatures, de grâce, soyez un touriste responsable et prenez quelques précautions de base:
– Eteignez vos lampes de poches pour ne pas les désorienter.
– Retirez SVP tout obstacle pouvant gêner le chemin jusqu’au futur nid.
– Et pour vous rendre encore plus utile marquez avec un bâton l’emplacement du nid et contactez le centre écologique au 984 875 90 95. Mexique Découverte vous remercie.

Chemuyil était surnommée la plus belle plage du monde… Les campeurs y accrochent leur hamac aux palmiers.

Juste avant Tulum nous avons le parc écologique de Xel-Ha, un vaste aquarium… Mexique Découverte évite tous ces endroits super touristiques et ne cautionne pas non plus et en aucun cas leur politique touristique, mais vous délivre leur propre propagande.
A été reconnu internationalement comme « The Must Sea Water Park ». Une telle reconnaissance a été remise par l’organisation à but non lucratif IAAPA (International Association of Amusment Parks and Attractions).
Xel-Ha vous donne rendez-vous avec la nature luxuriante, exubérante et avec la culture Maya.

Tulum, paradis des Caraïbes :

Tulum (Zama en Maya signifiant aube) est le seul site maya en bord de mer, son sable blanc fin et poudreux et ses eaux transparentes et turquoise font de Tulum l’Eden du Quintana Roo.
Ses Cenotes, par centaines parsèment son territoire :
– Le Gran Cenote mérite une visite
– Le Cenote Cristal
– Le Cenote Escondido pour les plus connus.
Mais il y en a tant d’autres, peu connus, où Mexique Découverte vous emmène, pour une expérience unique et exclusive en compagnie de votre guide maya privé.
Nous vous conseillons d’honorer de votre présence Zama le plus tôt possible, d’une part pour observer le fabuleux lever du soleil, profiter de ses extraordinaires plages caribéennes et des températures matinales avant l’arrivée des touristes… En effet pour Mexique Découverte vous n’êtes pas un touriste, vous êtes notre hôte.

La Riviera Maya s’achève donc à Punta Allen, petit village réputé pour sa pêche sportive, tarpon et loubine, les poissons les plus prisés… La pêche à la langouste se pratique encore à l’ancienne méthode maya.

Sian Ka’an, biosphère marine :

Sur la même latitude nous avons la Reserva Biosfera Sian Ka’an (naissance du ciel), trésor inscrit au Patrimoine Universel de l’UNESCO depuis 1987. Pour générer le moins d’impact possible sur son biosystème les excursions se font accompagnées par groupuscules de 6 maximums. Encore une fois Mexique Découverte vous fera visiter ce paradis en privatif avec nos guides mayas. La population de Sian Ka’an est composée de singe hurleur, fourmilier, renard, puma, crocodile, aigle, crabe terrestre géant et jaguar. Mais aussi des centaines d’espèces d’oiseaux peuplent cette biosphère, dont les chocolateras ou spatules roses et flamands.

Un peu plus au sud se trouve une autre réserve naturelle sur le littoral caribéen, Mahahual. Port de pêcheurs, petits hôtels de charme, cabañas ou palapas, des plus tranquille, qui a tendance à ce développer.

Toujours le long de cette merveilleuse côte des Caraïbes et toujours vers le sud, Xcalak, qui est un autre village de pêcheur. Vous n’y trouverez ni banque, ni épicerie ni station service… Dernier refuge préservé de la côte grâce à sa situation éloignée et dû a la présence au large de sa fameuse barrière de corail, Le Banco Chinchorro.

Au large de Xcalak et de Mahahual la réserve de la biosphère de Banco Chinchorro. Plongez dans des atolls de coraux vierges. Véritable cimetière marin, de nombreux vaisseaux se sont échoués au cours du temps, pour le plus grand plaisir des visiteurs de fond marin.

A l’intérieur des terres, Chetumal, capitale du Quintana Roo, sans grand intérêt touristique, elle est une ville de business et la dernière étape avant le Belize.

Au nord de Chetumal, la Laguna de Bacalar, diamant aux sept couleurs serti par une jungle impénétrable, un havre de paix, qui suscite à la plénitude.
Le Cenote Azul géant, 2e plus grande lagune du pays avec ses 60 m de fond.
Le petit village de Bacalar est abrité par le Fuerte de San Felipe qui peut être visité.

Les sites archéologiques de la Riviera Maya :

Quelques autres sites du Quintana Roo comme Kohunlich, en pleine jungle, qui fut dédié au dieu Maya du soleil, Kinich Ahau. Il est situé sur un tapis de verdure, entouré d’immenses palmiers, admirez son Templo de los Mascarones (temple des masques).
Dzibanche (écriture sur bois) est un autre site en ruine, dans une nature semi-sauvage. Pensez à prendre de l’eau pour boire, il n’y a pas d’échoppe vendant des boissons.

Et enfin l’immense site archéologique de Coba, qui réveillera l’Harison Ford qui est en vous. Peut être moins imposant que d’autres dans la péninsule du Yucatan, il reste le plus intéressant. Cette cité préhispanique est parsemée de lacs reliés par des routes pavés « Sacbéob » (chemin blanc). Avec ses 42 m de haut et ses 120 marches, la Pyramide de Nohoch Mul est la plus haute de la péninsule du Yucatan. C’est un des sites les plus incontournables. L’escalade de sa pyramide est toujours accompagnée par les cris de centaines d’incroyables singes hurleurs. Son ascension est dure et périlleuse mais sa vue sur la jungle et sur les lacs est imprenable. Pensez à prendre le l’eau et une carte du site à l’entrée.
Etant donné l’étendue de ce site une location de vélo ou de pousse-pousse vous sera proposé à l’entrée.

  • Séjour Île Holbox
  • clocks197 joursLogo autotourTransfert privé Logo Diamant Haut de Gamme
  • Découvrez un des joyaux du Mexique: l’île Holbox.
  • Requin Baleine Holbox Mexique

 

 

Partager cet article :


Je suis déjà venu(e) au Mexique :

OuiNon

J'aimerais un séjour ...
plagerencontresculturenatureluneDeMielaventure

J'aimerais voyager ...autotourguide

Contact :