San Ignacio

San Ignacio est situé au milieu d’une délicieuse oasis de palmiers dattiers, d’orangers, de figuiers et bordé d’un lac aux eaux calmes. L’église de la Misión de San Ignacio de Kadakaamán fondée en 1728 par les jésuites et achevée en 1786 par les dominicains a été financée par la Reine d’Espagne. C’est le point de départ pour les visites des peintures rupestres se trouvant dans les Cueva (grottes) del Ratón, les plus accessibles, Cueva de las Flechas y Cueva Pintada dans le Cañon San Pablo. On peut également observer les baleines dans la Laguna San Ignacio.

Les peintures rupestres de San Ignacio :

Tout autour et au sein la Sierra de San Francisco, vers le nord de cette ville éponyme, plus de 300 sites sont répertoriés, tandis que dans les montagnes aux alentours, au sud de Mulege, on estime à 60 le nombre de sites disposant de restes de ces peintures rupestres. Vous pourrez visiter le splendide Cañon de la Trinidad célèbre pour ses nombreux oiseaux. Etroit canyon parsemé de plans d’eau naturels aux eaux brillantes sur fond de pierres rousses. Il abrite quelques exceptionnelles peintures rupestres dans les tons ocre. A 9 km à l’est de San Ignacio, vous pourrez y acceder par un petit chemin de terre sinueux qui longe le lit de la rivière Santa Maria. Le voyage est assez long et il n’est pas recommandé de le faire sans la compagnie d’un guide expérimenté, car il faut emporter un équipement spécialisé avec des animaux de charge, de l’eau et de la nourriture calculés pour les jours de voyage dans la zone. Vous observerez sur ces peintures des animaux sauvages typiques de la région, comme le mouflon d’Amérique, mais aussi lièvres, oiseaux, poissons et même des baleines, le tout peint aux teintes ocre et noires sur de grandes parois escarpées.

Dans cette région, les sites sont d’une beauté sans égal ; profonds canyons où vous découvrirez en contrebas des rivières bordées de grands palmiers et protégés par des collines rocheuses à la végétation semi-désertique. Santa Martha, Las Tinajas, El Sauce, San Nicolas, San Gregorio et San Gregorito seront sur votre chemin.

Environs de San Ignacio : Santa Rosalia

De San Ignacio à Santa Rosalia il y a 75 kilomètres. Santa Rosalia est un port de pêche développé vers 1885 par des français afin d’exploiter une mine de cuivre des environs. Cet aspect a donné à ce lieu un style particulier qui est toujours intact. La grande partie des bâtiments civils dévoile une véritable french touch (style français). Parmi les attractions de cet endroit, la célèbre église conçue par Gustave Eiffel et construite de pièces d’acier préfabriquées importées de France, et la digue qui fut construite avec de grands blocs de déchets résultant du processus de fusion de l’ancienne mine. Ce port dessert aussi régulièrement, par ferry, le continent au port de Guaymas dans l’État de Sonora.

Partager cet article :
  • :