Tenochtitlán

Tenochtitlán est née au XIVe siècle, entourée de lacs, de montagnes et de volcans. Les nomades Chichimèques choisirent ce lieu, dit la légende, après y avoir vu un aigle se poser sur un nopal pour y dévorer le serpent qu’il tenait dans son bec, le signe qu’ils attendaient depuis 2 siècles. Cette image est devenue l’emblème du drapeau Mexicain.

Hernan Cortés décida de raser la cité pour y construire la future capitale du nouveau monde, Mexico
La ville fut inondée de 1629 à 1634 à cause d’une circulation des eaux non contrôlée par les bâtisseurs d’Hernan Cortés. Elle fut ensuite reconstruite dans le style baroque. Les plus beaux témoignages de cette époque se retrouvent dans l’architecture de la Catedral Metropolitana, la Iglesia de la Santísima, le Palacio de Iturbide et la Casa de los Conde de San Mateo Valparaiso…

Le XVIIIe siècle fut l’âge d’or de Mexico, ils créèrent de nouvelles places et avenues ainsi qu’un nouveau système de tout à l’égout et de collecte d’ordure…

Cette majestueuse capitale était réservée à l’élite espagnole et créole, qui exploitait les mines d’argent. Les indiens et les paysans étaient relégués dans les faubourgs.

Après l’Indépendance, Mexico mit un pied dans la modernité sous l’égide Porfirio Diaz (gouverneur du Mexique 1876 à 1911). Il construisit hôtels particuliers, théâtres et dota la capitale d’un tramway couvrant près de 150 kms, il contribua ainsi au développement de l’industrie. Un canal et un tunnel de drainage permirent enfin d’assécher une grande partie du Lago de Texcoco, favorisant ainsi l’expansion de la ville.

En 1911 la révolution amena la guerre, la famine et les maladies. L’industrialisation anarchique qui s’en suivit causa pour des décennies de gros problèmes de logement et d’emploi. Malgré tout Mexico reste le cœur industriel et financier du pays.

Présentation de Mexico en cinq zones :

  1. Le Centro Histórico est doté de sa Plaza de la Republica et de son stalinien Monumento a la Revolución.
  2. Le Paseo de la Reforma relie l’Almeda à la Zona Rosa et au Bosque de Chapultepec. En s’y promenant on découvre le Monumento a l’Independencia appelé el Angel, le Bosque de Chapultepec et la Tore Mayor, le plus haut bâtiment de la ville. C’est aussi une vaste étendue de végétation et de lacs qui compte plusieurs grands musées dont le célèbre Museo Nacional de Antropología.
  3. Au nord du Centro, la Basílica de Guadalupe qui abrite la vierge la plus vénérée du Mexique et d’Amérique latine…
  4. Au sud du Centro, l’Avenida Insurgente relie le Paseo de la Reforma avec la Zona Rosa pour y découvrir la Colonia Roma.
  5. À l’ouest de celle-ci se trouve le quartier branché de la Colonia Condesa nous offrant également de beaux parcs et une multitude de cafés et de restaurants.

 

 

Partager cet article :
  • :