29
Juin-2018

Coba, un site archéologique à découvrir

Voyage   /  

Le week-end dernier, je suis parti à l’aventure, découvrir Coba. Laissez-moi, le temps d’un instant, vous raconter cette journée, mais avant toute chose je vais me présenter. Je m’appelle Corentin, dit Coco ; le petit dernier, un peu charrié mais jamais découragé. Il faut dire que je ne manque pas de répartie…

Les aventures de Coco à Coba

Depuis que je suis au Mexique, c’est à dire il y a peu de temps, on me demande souvent ce que j’aime le plus ici. Difficile pour moi de répondre à cette question, étant donné que je n’ai pas visité grand chose, mis à part quelques plages et autres cenotes, magnifiques du reste, voyez un peu…

Je me suis donc laissé convaincre d’aller visiter un de ces sites archéologiques connus sur toute la péninsule du Yucatán ; totalement enfoui dans la jungle mexicaine : le site de Coba.

Après plus de deux heures route, nous sommes arrivés dans cette ancienne cité maya, située à environ 170 kilomètres au sud de Cancún.

Nous apercevons une forêt, un lac, encore de la forêt, toujours cette forêt que nous appelons plus aisément jungle ; nous y sommes ! Baskets au pieds, quelques bouteilles d’eau, car il fait très chaud ; fin prêts pour gravir ces pyramides vieilles de plusieurs millénaires.

 

partons à la découverte du site archéologique de Cobá

 

Coba : le renouveau d’un site splendide

Tout d’abord il vous faut savoir que le site archéologique de Coba est très grand ; il comprend bien des structures à visiter.
En pénétrant dans un site tel que celui-ci, ma toute première impression, a été l’étonnement face à l’immensité des terres mexicaines, puis le respect face à ses imposantes structures que sont les pyramides mayas.

L’histoire dit que pendant de nombreuses années, le site archéologique de Coba fût très peu visité. La vedette lui avait alors été volée par le site de Chichen Itza, patrimoine de l’UNESCO. Le site de Coba a finalement retrouvé ses lettres de noblesse grâce au tourisme international.

Un site rempli de surprises

Quelques mètres après l’entrée dans le site, je me suis vite senti connecté à cet univers maya , face à moi des ruines impressionnantes de conservation. Elles ont traversé les âges tout en conservant une fraîcheur incroyable.

 

Stade du jeu de balle site archéologique de Cobá

 

Sportif dans l’âme, aimant les anciens jeux, je suis resté admiratif devant l’unique terrain du fameux jeu de balle. Une histoire fascinante vieille de plusieurs millénaires, la lutte éternelle du ciel et de l’inframonde ou royaume des morts, du bien contre le mal, c’est extraordinaire.

Si vous souhaitez connaitre tous les détails de ce jeu, je vous laisse lire cet article : https://mexique-decouverte.com/le-jeu-de-balle-maya/

Des ruines à découvrir à travers une épaisse jungle

Nous avons marché un petit moment ; je voyais de nombreuses personnes à vélo ; pas sorti de l’auberge le Coco. Qu’à cela ne tienne, je suis un sportif après tout, même si quelques kilomètres me séparent de ce pourquoi j’étais venu.

 

site archéologique de Coba pyramide Nohoch Mul

 

Finalement, je suis arrivé devant « Nohoch Mul », nom maya donné à la pyramide la plus haute du site. Du haut de ces quelques 40 mètres, elle est considérée comme l’une des plus hautes pyramides mayas de la péninsule du Yucatán.

Comment vous exprimer mon ressenti lorsque je me suis retrouvé face à une telle structure, si gigantesque ; sentiment décuplé lors de mon ascension.

 

Ruines du site archéologique Maya de Coba pyramide

 

Toute ma reconnaissance à la personne qui eût l’idée d’installer une corde pour gravir ses marches très hautes et très étroites. Chacun peut ainsi accéder à son sommet afin d’apprécier la canopée de cet océan de verdure de la jungle yucatèque.

Un spectacle à couper le souffle

Malgré le fait que je n’ai pas le vertige, je dois dire que j’avais rarement vu quelque chose d’aussi impressionnant vu d’en haut. Aussi, je conseille à tout le monde, avide d’un peu d’aventure, de grimper tout en haut de cette pyramide pour admirer le spectacle.

 

Coco face à la nature mexicaine immense

 

En grimpant ces marches bâties il y a des millénaires, je ne m’attendais pas à voir une chose aussi merveilleuse.

Avez-vous déjà eu l’impression d’être vraiment en osmose avec la nature ?
Personnellement, je n’avais jamais ressenti une sensation aussi forte que celle que je vivais à ce moment, en complète communion avec la nature. Je surplombais toute la jungle. Une ligne d’horizon se dessinait comme une infinie perte de vue.

 

Vue sur la jungle à partir du haut de la pyramide Nohoch Mul à Coba

 

Je ne me souviens plus de ce que j’ai pu dire à ce moment. Je me souviens juste d’un adjectif qui me revient souvent en tête lorsque je vois ces images : « Magnifique ».

On dit souvent qu’une image vaut mille mots, je crois que cette expérience en est la preuve.

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :