Guanajuato patrimoine de l’UNESCO en couleur

Guanajuato Mexique

L'art de voyager bien accompagné

Guanajuato Patrimoine Mondial de l'Humanité à l'UNESCO haut en couleur

La capitale de l’Etat de Guanajuato, qui n’est autre que la ville de Guanajuato est une charmante ville coloniale colorée à souhait  située dans une vallée pittoresque, entourée par les montagnes de la Sierra de Guanajuato. Elle a été surnommée « Lugar de las Ranas » (lieu des grenouilles) par ses habitants, dû aux courbes batraciennes de ses contreforts environnants.

 

La ville de Guanajuato a un passé historique important

Elle est connue comme le berceau de l’Indépendance du Mexique. Cette ville est une étape importante le long de cette route historique ; elle passe aussi par Dolores Hidalgo et San Miguel de Allende. Promenez-vous dans la Alhóndiga, un bâtiment classé monument historique situé dans le centre-ville. C’est le site où eut lieu la première grande victoire sur les espagnols en 1810.

Guanajuato, ville aux couleurs mexicaines

Nichée entre les collines environnantes, la ville de Guanajuato offre un labyrinthe attrayant de jardins et de places, de rues pavées et des façades colorées. Les traditionnelles légendes se font entendre dans toute la ville, ce qui permet d’apprécier en même temps les principaux joyaux architecturaux tels que l’Université de Guanajuato et le musée des momies

La culture populaire de Guanajuato

La ville de Guanajuato, 71 000 habitants fiers et très accueillants, à 2000 m d’altitude, compte une population de 20 000 étudiants. Historiquement et culturellement, elle est l’une des villes les plus importantes du pays, l’atmosphère émanant de ses bâtiments anciens envoûte les visiteurs. Ses estudiantinas (société festive et carnavalesque) emplissent ses places et ses ruelles de leurs cacophonies. Ses communications de rues souterraines et de tunnels font de la capitale de l’Etat une attraction unique au monde.

 

Son centre historique a une saveur européenne caractéristique. Des centaines de rues pavées montent et descendent à flanc de coteau. Les places arborées sont parsemées de cafés avec de très agréables terrasses, des musées, des théâtres, des marchés et des monuments historiques. Les bâtiments de la ville sont un excellent exemple de l’architecture coloniale de style néo-classique et baroque.

 

En langue indigène purépecha. On l’appelle « la perle des villes coloniales » alors que San Miguel de Allende, sa voisine, est plus brillante, Guanajuato reste plus typique quant à sa population.

 

Blottie au creux d’un ravin sur les berges d’un cours d’eau (seule ville du Mexique se trouvant au bord d’une rivière), cette ville nous charme par ses étroits callejones (ruelles), ses voies souterraines pavées, ses imposants bâtiments coloniaux et ses placettes arborés de statues.

Guanajuato, ville de légendes

Une ville de légendes, où d’une de ses venelles étroites (el callejón del Beso) deux amoureux transis, tels Romeo et Juliette, s’embrassaient clandestinement de balcon à balcon tant la ruelle est exiguë, cet amour interdit finit tragiquement.

 

Son célèbre festival Cervantino créé dans les années 50 présentait de petites productions estudiantines des farces de Cervantes, l’évènement a pris de l’ampleur et a acquit une renommée internationale comparable au Festival d’Avignon. 2 700 artistes participent à diverses pièces de théâtre, concerts, opéras et récitals qui attirent, deux semaines durant, des dizaines de milliers de spectateurs du monde entier. Un événement des arts du spectacle en l’honneur de Miguel de Cervantès, auteur de Don Quijote de La Mancha (Don Quichotte). Nous trouvons également sur la Plaza Allende, juste à l’extérieur du Théâtre Cervantès, un musée dédié au personnage l’auteur, El Quijote, des statues à son effigie et à celle de son fidèle écuyer, Sancho Panza.

 

Guanajuato se divertit aussi la nuit quand les callejoneadas, animées par les étudiants déguisés en troubadours et accompagnés de mariachis envahissent tout le centre ville de leurs chants et de leurs musiques. En compagnie de Mexique Découverte vous devez impérativement participer à une callejoneada (cavalcade de rue) ou sérénade menée par des étudiants musiciens, accompagnés de leur guitares. Ils donnent le change dans des aubades aux personnes présentes, tout en narrant des histoires locales.

 

Le Cristo Rey, statue de bronze de vingt mètres de haut édifiée en 1950 au Cerro de Cubilete situé, domine la ville et dit-on, exactement au cœur du pays.

Le plus grand des muralistes

Vous pouvez connaître également la maison du célèbre muraliste mexicain, Diego Rivera, né dans cet État, bâtiment transformé en un passionnant musée. La ville est également le foyer d’une grande population d’étudiants, dont beaucoup fréquentent l’Université de Guanajuato, une des universités les plus anciennes de l’Etat, architecturellement parlant elle est assez impressionnante, imposante.

La gastronomie de Guanajuato

La ville de Guanajuato est l’endroit idéal pour déguster la cuisine régionale du Bajio. Parmi les plats locaux réputés vous pouvez déguster : les enchiladas mineras (tortillas farcies avec de la viande, des haricots ou du fromage et nappées d’une sauce au chili ancho ou chili guajillo) et le pacholas guanajuatenses (boeuf haché avec des épices).

Guanajuato Patrimoine de l’Unesco

Déclaré site du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1988, Guanajuato est l’une des plus belles villes du Mexique. Marchez dans les rues de son centre historique et admirez son architecture coloniale incroyable

 

Pour les monuments de son centre historique et ses mines alentours, Guanajuato a été déclarée par l’UNESCO en décembre 1988, ville Patrimoine Culturel de l’Humanité.

Que faire à Guanajuato

Après vous être bien imprégné de son immense culture, vous pouvez également profiter des vues incroyables de la ville sur ses hauteurs, sur les montagnes environnantes et les vallées de l’État de Guanajuato, pendant que vous volez, accroché à un deltaplane, ou voyagez à bord de la nacelle d’une montgolfière, tous les 24 Février un grand festival de Montgolfières attirent des milliers de personnes. Vous devez vous munir d’un pull, le climat à Guanajuato est très agréable toute l’année, mais les nuits peuvent être fraîches.

Les mines d’argent de Guanajuato

Fondée en 1559, elle est une ancienne ville, foyer de la mine de la Valenciana. Les filons d’argent y ont été découverts, la première fois, au milieu du XVIIe siècle. La Valenciana a été exploitée un siècle plus tard ; elle s’est rapidement converti en l’une des mines les plus riches et les plus productives du monde. Le Temple de San Cayetano est situé à côté du site. Il a été érigé comme un monument dédié à la richesse de sa mine.

État de Guanajuato

Guanajuato se dit « Puerta de Mexico », au nord-ouest de la métropole, il ne compte pas moins de cinq millions d’habitants. Cet Etat des hauts plateaux rocheux extrait durant près de 200 ans 40% de la production mondiale d’argent dans ses mines… Mais aussi or, fer, plomb, zinc et étain dont l’exploitation générât d’immenses richesses profitant aux Barons de l’argent, au détriment des populations indigènes réduites à l’état d’esclavage, puis au mieux comme ouvriers mal payés… Les riches Criollos (créoles) finirent par se révolter des Colons Espagnols, ne supportant plus leur domination…

Guanajuato est une vitrine de la plus belle architecture coloniale mexicaine. Terre de grande tradition, de folklore et de culture aux répercussions internationales.
Cette région est connue comme le Bajio, ou corazón (cœur) du Mexique, zone viticole par excellence.

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte dans votre boite e-mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte