Colima ville

La ville de Colima, fondée en 1527, s’appelait Villa De San Sebastian de Colima. Malgré son grand âge elle a gardé la silhouette d’une jeune ville dynamique.

Colima, la ville des palmiers :

Arrosée par les fleuves Colima, Chiquito, Pereyra et Manrique, cette ville est née entre les plantations de café et les palmeraies, d’où son surnom de « la ville des palmiers ».
Ces plantations se sont parfaitement intégrées dans le paysage urbain, lui donnant une apparence 100% tropicale. Impossible de se promener dans le centre historique, sans remarquer ses Tamarindos centenaires, ses manguiers et ses orangers, qui au printemps illuminent de jaune ses ruelles. Le jardin de la Libertard entoure la cathédrale et le palais du gouvernement. La porte Morales abrite le musée régional de l’histoire.

Tous les Jeudis et les Dimanches soir l’orchestre de l’état de Colima prend place dans le kiosque à musique. Il invite ses habitants et les visiteurs à danser autour d’eux, ainsi qu’à se rafraichir de temps en temps d’un bon verre de Ponche (boisson à base de grenade).

Les lieux les plus importants de Colima sont :

  • La Plazuela de Comercio est devenue aujourd’hui un jardin avec une jolie fontaine, le rendez vous privilégié des habitants de Colima.
  • El Templo de San Felipe de Jesus est un monument très important pour la ville, en effet San Felipe est le saint protecteur, qui préserve ses habitants des tremblements de terre.
  • L’université de Colima présente de belles œuvres d’artistes peintres mexicains.
  • El Parque Hidalgo est une représentation vivante de la diversité de la flore de l’état de Colima.
  • Le Jardin de San Francisco de Almoloyan permet d’admirer les ruines de l’ancien couvent franciscain dont la construction commençât en 1554.

Les Colimotes (habitants de Colima) ont l’habitude de fêter l’arrivée du printemps en offrant à la population et aux visiteurs une belle bataille de fleurs, afin d’honorer la générosité de la nature qui les entoure.

Colima est une petite ville à l’intérieur d’un vaste jardin, il est très difficile d’avoir une vue d’ensemble de cette bourgade. Depuis le Cerro La Cumbre, la densité de sa végétation est telle, qu’elle éclipse en partie l’architecture de cette jolie petite urbanisation.

 

Partager cet article :
  • :