Valladolid

Valladolid, ville d’Histoire :

Valladolid, capitale de l’orient Maya, occupe une place privilégiée par sa proximité avec les principaux centres d’intérêts touristiques de la région. Valladolid (Saki en Maya) « La Sultane de l’Orient » est appelée ainsi en référence à la ville espagnole éponyme, pour la beauté architecturale de ses édifices coloniaux harmonieusement restaurés. Ville coloniale d’environ 50 000 habitants, elle est devenue une destination très prisée grâce à sa fameuse gastronomie et son emplacement privilégié près de nombreux points d’intérêts. Valladolid est aussi la ville la plus ancienne ville de l’État du Yucatan (elle fut fondée en 1543 par Francisco de Montejo). Ses rues tranquilles et les façades colorées de ses demeures nous imprègnent de la tradition coloniale Yucatèque. Ses édifices les plus emblématiques sont le Palacio Municipal datant du XVIe siècle, et ses six ravissantes églises.

Les deux visages de Valladolid : pré-hispanique et colonial

Valladolid, classée « Pueblo Magico » (village Magique), étonnera de part ses cénotes, son artisanat et plus spécialement ses broderies traditionnelles Maya. D’importants sites archéologiques se trouvent très proches tels que la célèbre Chichen Itza ou encore Ek Balam. En vous baladant dans son centre historique, vous vous délecterez de la gastronomie yucatèque dans ces nombreux restaurants et petits bars qui animent la Plaza Principal (place centrale). Le marché artisanal de Valladolid, le Centro Artesanal Zaci, proposera un large choix de vêtements typiques (encajes ou hupiles), mais aussi de hamacs, de joyerie et de pierres gravées. Non loin de là se trouve la Calzada de los Frailes (ou chaussée des moines), qui est devenue une étape obligatoire lorsque l’on visite Valladolid, avec ses restaurants, ses petites boutiques d’artisanat traditionnel, ses jardins et ses fontaines. Au centre ville, vous pourrez aussi trouver le cénote Zaci, un trou d’eau douce de 45 mètres de diamètre ! C’est un des cénotes ouverts les plus grand et plus visités de la Péninsule.

Autres endroits à ne pas manquer: la casa de los Venados (une des plus grandes collections privées d’art mexicain), et l’ancien couvent de San Bernardino qui est un des endroits les plus emblématiques de Valladolid. Ce dernier est un endroit historique ou se joua une grande partie de la reconversion au christianisme des Mayas, et où fut enfermé le célèbre pirate Lorencillos.

Les couleurs de la ville font rêver et nous plongent totalement dans l’ambiance mexicaine de la Péninsule du Yucatan.

Partager cet article :
  • :