01
Juin-2018

Partons à la découverte des cenotes mexicains

Mexique Cenotes Expérience personnelle - Route des cénotes

 

Lorsque j’ai décidé de venir au Mexique et plus spécialement dans le Yucatan, de nombreuses images magnifiques me venaient à l’esprit.
En discutant avec mes amis, j’ai pu voir que ce pays faisait rêver tout un chacun. Sans véritablement savoir pourquoi, je rêvais de ce pays…

 

On me parlait de la faune sublime du Mexique. Entre jaguars, iguanes, flamants roses et j’en passe. De cette flore splendide qu’embaume le paysage mexicain de ces mille couleurs.

 

Puis, je leur disait que j’allais m’installer à Cancún. Alors, les plages paradisiaques de la mer des Caraïbes revenaient sans cesse comme point d’ordre symbolique de cette région du monde. Cependant, peu de personnes me parlaient des cénotes, ces grands gouffres d’eau creusés par la nature pour notre plus grand plaisir. En effet, ils sont des milliers dans la péninsule du Yucatan et personne ne m’en a parlé jusqu’à ce que j’arrive ici…

 

J’aimerais alors partager avec vous le jour où j’ai découvert ce qu’était véritablement un cénote. Émotifs s’abstenir !

 

Départ pour mon premier cénote

Avec mes amis ici nous partions pour un week-end aux alentours de Puerto Morelos, à environ 30 minutes de Cancún.

 

Pour tout vous dire, j’étais un véritable novice dans la connaissance de ce pays, je venais tout juste d’arriver.
Je me suis donc laissé porter par le vent, la jungle, le ciel et ce soleil qui tapait sur ma peau comme s’il voulait la transpercer..

 

« Nous sommes arrivés » – Très bien, je ne savais pas véritablement ce que j’allais voir, je me doutais juste que c’était beau. La personne qui nous accueille, très gentille au passage, nous dit à notre entrée que finalement il y a 3 cénotes à découvrir sur cette zone. Quelle belle surprise !

 

Tout heureux me voilà en quête de découverte d’un cénote que je ne verrai sûrement qu’une fois dans ma vie.

Maintenant place au spectacle !

 

Premier cénote et pas des moindres

Le premier que nous visitons est un immense trou. Ce genre de trou qui pourrait vous faire peur par sa profondeur. Bizarrement, ma première sensation fût la stupéfaction. Sublime est ce premier cénote, je n’avais jamais dans ma petite vie, assisté à quelque chose d’aussi fort visuellement.

 

Un plongeoir est installé à 12 mètres pour plonger dans ce trou d’eau naturel. Nous nous regardons tous dans le blanc des yeux pour savoir qui va s’élancer le premier : « Ne me regardez pas les gars, ce ne sera pas moi » leurs dis-je rapidement.

 

Cénote-Zapote-Plongeoir---Route-des-cénotes

 

Puis, après réflexion, je me suis dit que si je n’osais pas me dépasser dans des conditions comme celles-ci, je ne le ferais jamais.

 

Me voilà lancé ! « J’y vais mais j’ai peur » – À peine j’avais fini ma phrase, j’étais dans l’eau 12 mètres plus bas. C’était dingue ! Belle leçon sur le dépassement de soi dans un cadre idyllique.

 

Place au second maintenant.

 

Il faut d’abord que vous sachiez qu’un cénote n’est pas forcément un trou plus ou moins fermé, il peut être un gouffre d’eau naturel similaire à un étang par chez nous. Le deuxième en était un.

 

Un second cénote tout aussi impressionnant de beauté

Après avoir marché un petit moment dans la jungle (oui nous avions un peu peur !), nous avons été émerveillés par tant de beauté.

 

En effet, impossible de croire qu’au beau milieu de nul part se trouve un endroit aussi parfait et magnifique. La surprise est aussi quelque chose de symbolique des cénotes mexicains. Ne vous attendez à rien, vous serez surpris quoiqu’il arrive.

 

Cenote Zapote tyrolienne - Ruta de los cénotes

 

« Oh regarde, une tyrolienne » – Quoi ? Encore un défi pour mon petit coeur ? Vous êtes vraiment sûrs ? Bon d’accord j’y vais… Me voilà lancé à nouveau au dessus de ce petit bout de merveille accroché seulement au bout d’une corde. Là aussi j’ai eu peur…

 

Mais croyez-moi, la peur s’éloigne très vite lorsque vous prenez autant de plaisir dans un endroit comme celui-ci.

 

Quand la nature n’en finit plus de nous émerveiller

Après avoir découvert ce deuxième petit coin de nature fabuleux, nous voilà parti pour le troisième cénote du jour. Impossible à trouver à première vue, nous avons dû nous adresser aux locaux pour le trouver. Après une escorte mexicaine via les routes tracées dans la jungle, nous sommes enfin arrivés.

 

Encore la tête dans les nuages après les deux premiers que je venais de voir, j’étais impatient de découvrir ce dernier… Mais, il était encore bien différent celui-ci.

 

Arrivé devant un trou géant, je vous avoue avoir été perplexe.. Scepticisme vite effacé lorsque je suis entré dans cet ultime cénote.

 

Entrée de grotte cénote Zapote - Routes des cénotes

 

Ce trou béant au milieu de rien laissé alors place à une eau cristalline inconnue pour moi jusqu’alors. L’eau est plus froide. Il n’y a pas de tyrolienne. Pas même de plongeoir. Et pourtant, surprise et beauté se mélangèrent dans ma tête pour laisser place au plaisir. J’étais comme un poisson dans l’eau.

 

Cénote Zapote Grotte Eau Cristalline - Ruta de los cénotes

 

C’est dans ces moments que nous nous rendons compte que nous ne sommes que très peu de chose dans un monde nourrit de surprises plus belles les unes que les autres.

 

Voilà, je pense que vous l’aurez compris, je suis tombé amoureux des cénotes au Mexique. Rêveur invétéré, je suis et je serais toujours émerveillé devant la beauté de ces paysages naturels.

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :