14
Mai-2015

Teotihuacan insolite : récit d’un voyage

 

Invités par la famille Tlahuizcalpantecutli – Cervantes, nous sommes partis en direction du petit village San Sebastian Xolalapa proche de Teotihuacan. Ce petit village est une véritable carte postale du Mexique, des centaines de banderoles multicolores décorent les rues et nous abritent un peu du soleil écrasant qui baigne le village dans une atmosphère estivale, des cactus géants (pas de Mexique sans cactus), mais pas non plus de Mexicains assis au sol avec le sombrero sur le nez.

 

teotihuacan rencontre avec les shamans

 

Nous avons été accueillis par Quetzalcoatl et Tonatiuh, nos deux guides de la journée, fils de la famille Tlahuizcalpantecutli. Pas facile à écrire et encore moins facile à prononcer… Tlahuizcalpantecutli, en nahuatl (Dieu de l’aurore). Nous sommes ensuite partis à vélo découvrir, en compagnie de nos guides, les merveilles cachées du site de Teotihuacan. De multiples petits sites de grande importance archéologique se trouvent en dehors de l’enceinte principale. Ils révèlent entre autre des murales d’une conservation exceptionnelle.

 

fresque teotihuacan

 

Teotihuacan dispose aussi de richesses inconnues par le visiteur lambda, son réseau de galeries, ses grottes qui permettaient aux Aztèques de conserver les vivres et dont certaines étaient dédiées à des cérémonies spirituelles .
Nous avons ensuite eu le privilège de participer à une cérémonie animée par « El Gorila », gardien de la sagesse de Teotihuacan. Cet homme charismatique a, entre autre, reçu le Dallai Lama, Bill Clinton et Sting…

 

el-gorila teotihuacan

 

La cérémonie s’est déroulée au milieu de nulle part, ce lieu de culte est composé d’une petite esplanade avec un autel en son centre, qui accueille un élément important, le feu. De nombreuses fleurs disposées autour du feu, sont offertes aux dieux. Les membres du cercle de danse sont tous vêtus de beaux habits d’apparats aux couleurs chatoyantes, les coiffes indiennes, sont majestueuses, les grelots aux chevilles marquent le tempo. Invités, nous sommes rentrés dans le cercle, pas très à l’aise à vrai dire, mais au rythme des tambours, nous nous sommes laissés emportés, épiant nos hôtes pour ne pas paraître trop ridicules, nous nous sommes vraiment éclatés, c’était un instant magique, inoubliable, d’une grande qualité spirituelle.

 

temazcal teotihuacan

 

De retour sur notre lieu de bivouac, nous avons partagé un succulent repas Aztèque en écoutant attentivement les histoires, les légendes et les rites de sorcellerie du Gorila, qui m’ont empêchés, je l’avoue, de trouver le sommeil en toute sérénité.

Après une nuit à la belle étoile, nous nous sommes réveillés face aux pyramides de Teotihuacan, avec en prime un ballet de montgolfières multicolores sortant de la brume, tout simplement beau et apaisant, un réveil comme je les aime !

 

montgolfiere au dessus de Teotihuacan

 

Nous sommes ensuite allés rejoindre Valentin, le frère de Gorila pour vivre notre premier temazcal. Au fond d’une cour intérieure nous sommes arrivés sur une petite esplanade, au sol était dessiné une grande roue avec divers caractères aztèques, quelques pierres d’obsidienne incrustées et des fruits frais répartis sur son périmètre. Ce grand cercle représente notre monde et ses diverses énergies. Invités par le shaman nous nous sommes placés tout autour, celui-ci commença la cérémonie de purification, indispensable pour pouvoir entrer dans le Temazcal (sorte de Hammam).

 

ceremonie du feu teotihuacan

 

Suivants les dernières recommandations de Gorila, notre shaman, nous sommes rentrés à demi-nus, un à un, dans une hutte en terre, en saluant le dieu suprême d’un « Ometeotl », chez les Aztèques le créateur de toute chose, qui c’est divisé en deux pour représenter le bien et le mal, le yin et le yang, le blanc et le noir. Une fois à l’intérieur, le noir total nous envahit, un petit vent de panique submergeât deux d’entre nous, mais très vite réconfortées par notre maître de cérémonie. Nous avons demandé par des incantations la permission aux sept énergies : les quatre points cardinaux, ainsi que la terre, le ciel et l’inframonde de poursuivre la cérémonie. Ce culte voué aux forces cosmiques permet de demander aux énergies positives de nous laver et de nous débarrasser de tout le négatif qui est en nous, une purification sous la forme d’une psychothérapie de groupe…

 

vendeur ambulant teotihuacan mexique

 

La sortie du Temazcal se fait au rythme de chacun, et une fois dehors, nous nous faisons asperger d’eau fraiche, il fait très chaud dans ce dôme de terre. Nous nous sommes vu offrir ensuite un jus de fruits frais avant de commencer la dégustation du pulque ou eau de miel, légèrement alcoolisé et recueilli depuis les temps aztèques les plus anciens – pour finir par déguster le fameux mezcal, sorte de tequila originaire de Oaxaca.
 
Une belle expérience spirituelle, à jamais gravée dans nos mémoires.

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :