Heureux sont les mexicains, nous aussi !

sourire_enfant_mexicain

Les habitants du Mexique se sentent plus heureux que ceux de la Chine ou de la Jordanie. Selon deux chercheurs, la génétique rentrerait en jeu. Voyons un peu ce qu’il en est vraiment.

 

« L’une des explications possibles serait que pour survivre dans ces sociétés stressantes, vous avez besoin de certains gènes qui vous aideraient à affronter ces tensions »….

Selon une étude publiée par le « Journal of Happiness Studies », les mexicains se sentent plus heureux grâce à un petit gène supplémentaire. Pour Michael Minkov de l’Université de management de Varna en Bulgarie et Michael Harris Bond de l’Université Polytechnique de Hong Kong, les porteurs de cette variation génétique seraient peu anxieux.

L’anandamide, nous rend heureux.

Dans ces pays on trouve la plus haute prévalence d’un  « allèle A », une variante génétique qui empêche la dégradation de l’anandamide, une substance naturelle qui accroît les plaisirs sensoriels et diminue la douleur. Ils se trouvent en Afrique de l’Ouest – Ghana et Nigeria notamment et en Amérique latine particulièrement au Mexique et en Colombie. A noter que l’anandamide, un cannabinoïde, est aussi présent en faible quantité dans le cacao…

Le Mexique est un des plus grand producteur de Cacao, je suis persuadé que les habitants de Oaxaca sont plus heureux que ceux de Cancun, Oaxaca étant la capitale du chocolat mexicain !

A l’inverse, dans certains pays d’Afrique comme l’Algérie, ou certaines contrées arabiques telle que la Jordanie, mais aussi en Asie de l’Est, notamment la Chine et la Thaïlande, leurs habitants ont une faible prévalence en allèle A, et sont donc nettement moins enclins à se dire heureux. En revanche, en Europe, les Suédois qui ont une forte prévalence d’allèle A, se sentent souvent très heureux. La France ne s’en tire pas trop mal. Mais les Italiens et les Espagnols à faible prévalence d’allèle A, ne se disent pas très heureux. Il va falloir que les Italiens consomment plus de Gelatti au chocolat et que les Espagnols doublent leur dose de « Churros con chocolate » !

Personne ne parle des Belges et des Suisses, qui pourtant nous régalent de leur bon chocolat…

Moins en sécurité mais plus heureux ?

« Se sentir heureux, détendu et de bonne humeur ne dépend donc pas de la prospérité et de la sécurité d’un pays », estime le professeur Minkov. « En fait, la corrélation entre bonheur et sécurité semble même être inverse. Les plus forts taux de criminalité dans le monde se trouvent dans le nord de l’Amérique latine et en Afrique subsaharienne; or c’est là précisément que l’on trouve les gens les plus heureux et les plus détendus », va-t-il jusqu’à affirmer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte dans votre boite e-mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte