Chichen Itza, Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Chichen Itza Mexique

Chichen Itza, « Chichen » signifie en maya « bouche du puit », et « Itza » signifie « sorcières d’eau ». C’est l’un des principaux sites archéologiques de la péninsule du Yucatan, situé dans la municipalité de Tinum. Relique importante et célèbre de la civilisation Maya, ses principaux bâtiments d’une rare splendeur correspondent au temps du déclin de la culture Maya. Ce site reste encore un vaste sujet de débat entre spécialistes.

Des anthropologues, ethnologues sont toujours présents sur le site afin de découvrir des merveilles encore méconnues qui leur permettront d’approfondir leur connaissance sur le fonctionnement de cette gigantesque cité Maya et d’offrir au Monde d’autres richesses venant de notre belle Chichen, qui illumine la Péninsule du Yucatan par son riche passé et son architecture imposante.

Chichen Itza, nouvelle merveille du monde

Chichen Itza tenait le rôle de centre religieux et culturel du Yucatan. Il a récemment été désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Chichen Itza surprend encore par sa symétrie et son importance archéologique, témoignage de la civilisation maya et leg astrologique au Monde.

Les principaux édifices de Chichen Itza

Chichen Itza, a été déclaré par l’UNESCO Patrimoine culturel de l’humanité depuis 1988 ; Mexique Découverte vous présente ses principaux édifices :

El Castillo ou Pirámide de Kukulcán de Chichen Itza

Le plus grand et le plus imposant des bâtiments de cet ensemble archéologique, le Temple de Kukulcan, que vous pourrez admirer depuis l’esplanade.

Chaque face est composée d’un escalier de 91 marches soit 364 marches en tout et le dernier palier du sommet constitue la 365e marche.

Malheureusement il n’est plus autorisé de monter ses marches pour une question de préservation du site. Les visiteurs sont nombreux et pourraient au fil du temps abimer cette édifice si précieux encore de nos jours pour le peuple Maya moderne dirons nous… Cela serait un drame de  voir ce beau bàtiment partir en décrépitude pour accéder au caprice du tourisme de masse.

Juego de Pelota (jeu de balle)

Egalement le plus grand de toute l’Amérique centrale, 70 mètres de large par 169 mètres de long.

Apparemment, le jeu consistait à renvoyer une balle de caoutchouc de 3 à 4 kg, en utilisant pour cela des parties du corps, telles que coudes, genoux, ou les hanches ; le but final n’était pas d’introduire la balle dans les anneaux, lorsque qu’ils y arrivaient, c’était un bonus, mais de la renvoyer le plus loin possible derrière les lignes du camp adverse ; Le sort réservé au gagnants ou aux perdant est encore sujet à polémique…

Ce jeu avait des connotations rituelles et religieuses.

Dans chaque petit village maya du Yucatan, existe encore de nos jours des équipes officielles de jeu de balle. Fiers de leur culture, les pratiquants perpétuent cette tradition avec passion et amour pour leurs ancêtres et s’adonnent à ce jeu avec toute la rigueur d’un athlète contemporain qui pratique son sport favori.

Grupo de las Mil Columnas (groupe des mille colonnes)

Cet impressionnant édifice de Chichen Itza dispose d’innombrables colonnes sculptées de prêtres et de guerriers. Elles servaient à maintenir une voûte qui a maintenant disparue.

Votre imagination sera mise à l’épreuve à la vue de cette pépinière de colonnes et vous imaginerez tout seul l’architecture qui vous parait la plus en adéquation avec l’emplacement de ces beaux piliers de pierre.

El Observatorio o Caracol (l’observatoire)

Cette enceinte circulaire a permis aux anciens Mayas de faire des calculs astronomiques très précis. Les Mayas étaient de sacrés astrologues, et certaines de leur découverte sont toujours d’actualité.

Ce monument est une fierté pour le peuple maya car ils savent que certaines observations faites par leurs ancêtres sont reconnues par le astrologues contemporains du Monde entier.

Cenote Sagrado (sacré) de Chichen Itza

Il a été prouvé que dans ce cenote se réalisèrent des rituels de sacrifices humains pour solliciter les faveurs des dieux. Ont été découverts des bijoux de jeunes filles, ainsi que des ossements d’adultes et d’enfants.

Ce n’est pas un cenote dédié à la baignade comme vous pourrez le faire dans toute la péninsule du Yucatan, ce cenote mérite d’être appréhender avec respect car il représente pour le peuple Maya un haut lieu cérémonial.

Templo de los Guerreros (temple des guerriers)

Nommé d’après les motifs de ses peintures murales de guerre, ce temple abrite le célèbre Chac Mool de Itza (sculpture dédiée à Chaac, le dieu de la pluie). Dieu hautement vénéré en ces temps jadis, car sans eau la vie s’arrête.

Actuellement quand nous traversons des périodes de sécheresse, nous faisons souvent allusion à Chac Mool  et nous lui demandons encore de nous faire une faveur en nous envoyant cette pluie nécessaire à notre existence sur cette terre d’abondance qu’est le Yucatan.

Chac Mool est un type de sculptures précolombiennes méso-américaines qui apparaissent au début de la période postclassique à divers endroits dans la région. Le terme a été inventé en 1875 par l’explorateur Augustus Le Plongeon, qui a observé ce type de sculptures pour la première fois dans le Yucatán. Il proposa un nom dans la langue maya yucatèque signifiant « grand jaguar rouge ».

Chichen Itza et l'astrologie

Le 21 mars, à l’équinoxe de printemps, des milliers de touristes se pressent pour observer la descente de Kukulcan, le grand serpent à plume, comme vous pouvez l’observer sur la photo ci-dessus ; sur le flan gauche de la pyramide, celui qui se trouve à l’ombre, constatez l’ondulation du serpent à plume, un effet de lumière et d’ombre projeté par l’angle de l’édifice.

Le site est envahi aux premières heures de la journée être à la première loge si l’on peut dire. A l’équinoxe d’automne, le 21 septembre, le serpent semble remonter lentement le long de la pyramide, une véritable prouesse astro-architecturale. Le spectacle est éblouissant et inoubliable, un élan de spiritualité se dégage de ce rassemblement, la foule nombreuse est en osmose complète avec l’événement et son comportement est déroutant. Pas d’agitation, pas de cris, pas de désordre on attend avec beaucoup de ferveur et de respect que le spectacle commence et quand il est temps de quitter les lieux, cette foule immense s’en va dans une quiétude rare que nous trouvons rarement lors de grands événements attirants des milliers de personnes. Est ce le pouvoir des Dieux Maya qui transmettrait un peu de sagesse, nous voulons bien le croire….

le Blog de Chichen Itza

Continuer votre visite à Chichen Itza dans notre article de Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte dans votre boite e-mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte