Chichen Itza parmi les sept merveilles du monde

Chichen Itza Mexique

La belle Chichen Itza vous attend depuis des siècles ! Mexique Decouverte vous y amène en exclusivité.

Le Monde Maya vous ouvre les portes de ses traditions, cultures et de son peuple.

Chichen Itza est un des sites les plus visités, c’est l’un des monuments les plus connus du Mexique; sûrement un des témoignages de l’Histoire de l’Humanité parmi les plus impressionnants. Mais aussi le plus primé; inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité depuis 1988 et déclaré septième merveille du monde moderne.

Le site se situe dans la péninsule du Yucatán, près de Valladolid.

Sommaire :

 

 

 

CHAPITRE ● : LA LONGUE HISTOIRE DE CHICHEN ITZA

 

Chichen Itza, « Chichen » signifie en maya « bouche du puit » et « Itza » signifie « sorcières d’eau ».

Chichen Itza tenait le rôle de centre religieux et culturel du Yucatan.

C’est l’un des principaux sites archéologiques de la péninsule du Yucatan situé dans la municipalité de Tinum.

Relique importante et célèbre de la civilisation Maya, ses principaux bâtiments d’une rare splendeur correspondent au temps du déclin de la culture Maya.

Chichen Itza surprend encore par sa symétrie et son importance archéologique, témoignage de la civilisation maya et leg astrologique au monde.

Ce site reste encore un vaste sujet de débat entre spécialistes.

Un site érigé par les Itza

Située au beau milieu de la jungle, la cité Maya fut construite autour de 400 av. JC par le peuple Itza. Les Itza auraient notamment été dirigés par un seigneur nommé Kukulcán, une forme dérivée du dieu Quetzalcóatl. C’est autour de l’an 1000 que le peuple Itza a été vaincu par les Toltèques. 

 

Site fondé dès l’an 325

Le site aurait donc été fondé par des groupes mayas entre les années 325 et 550 de notre ère. Vers l’an 800, les Toltèques envahirent la zone, provoquant la fusion des deux cultures.

La ville atteignit son apogée et devint la plus puissante cité de la péninsule du Yucatan au début du XIIe siècle.

Se construisirent alors les bâtiments que nous visitons encore de nos jours, comme le Castillo (château) ou le Juego de Pelota (jeu de balle). De cette influence est apparu le culte Kukulcan, le serpent à plumes, qui prit le nom de Quetzalcoatl entre Toltèques et Aztèques.

Cependant, moins de la moitié d’un siècle après son apogée, une guerre civile acheva cette merveilleuse cité.

Un site qui avait été abandonné

C’est autour de 1250 que la cité est abandonnée par ses habitants et que la forêt tropicale reprend progressivement ses droits sur la cité monumentale maya.

Ce n’est qu’au XVIe siècle que les Espagnols redécouvrent cette merveille endormie, abandonnée plusieurs siècles plus tôt.

 

Puis redécouvert et restauré

À la fin du XIXe siècle, la propriété est achetée par un américain, Edward Thompson qui y entreprendra de nombreuses fouilles et collectera de très nombreuses offrandes au fond du cenote sacré de Chichén Itzá.

La restauration et les fouilles commencent réellement au début du XIXe siècle notamment grâce au financement de la National Geographic Society.

 

 

 

CHAPITRE ●● : ARCHITECTURE DE CHICHEN ITZA

 

El Castillo ou Piramide de Kukulcán

Le plus grand et le plus imposant des bâtiments de cet ensemble archéologique n’est autre que le Temple de Kukulcan; vous pouvez admirer depuis l’esplanade, il mesure 30 mètres de haut pour une base de 55 mètres.

Chaque face est composée d’un escalier de 91 marches soit 364 marches en tout et le dernier palier du sommet constitue la 365e marche; à votre avis, coïncidence ou pure science astrologique ?

Afin d’éviter toute dégradation et pour assurer la préservation du patrimoine, il n’est plus autorisé de monter sur les marches du Castillo.

Juego de Pelota (jeu de balle)

Il est également le plus grand de toute l’Amérique centrale, 70 mètres de large par 169 mètres de long.

Apparemment, le but du jeu était de se renvoyer une balle de caoutchouc, en utilisant pour cela coudes, genoux et en particulier les hanches.

Ce jeu avait des connotations rituelles et religieuses.

Grupo de las Mil Columnas (groupe des mille colonnes)

Cet impressionnant édifice de Chichen Itza dispose d’innombrables colonnes sculptées de prêtres et de guerriers. Elles servaient à maintenir une voûte qui a maintenant disparue.

El Observatorio o Caracol (l’observatoire ou escargot)

Cette enceinte circulaire a permis aux anciens Mayas de faire des calculs astronomiques très précis.

Cenote Sagrado (sacré) de Chichen Itza

Il a été prouvé que dans ce cenote se réalisèrent des rituels de sacrifices humains pour solliciter les faveurs des dieux. Ont été découverts des bijoux de jeunes filles, ainsi que des ossements d’adultes et d’enfants.

Templo de los Guerreros (temple des guerriers)

Nommé d’après les motifs de ses peintures murales de guerre, ce temple abrite le célèbre Chac Mool de Itza (sculpture dédiée à Chaac, le dieu de la pluie).

Chac Mool est un type de sculptures précolombiennes méso-américaines qui apparaissent au début de la période postclassique à divers endroits dans la région.

Le terme a été inventé en 1875 par l’explorateur Augustus Le Plongeon, qui a observé ce type de sculptures pour la première fois dans le Yucatán. Il proposa un nom dans la langue maya yucatèque signifiant « grand jaguar rouge ».

CHAPITRE ●●● : CHICHEN ITZA ET L’ASTROLOGIE

Pour l’anecdote, les archéologues et spécialistes se sont longtemps demandés ce que pouvaient bien vouloir signifier les têtes de serpents taillées à la base des pyramides.

Le voile du mystère c’est peu à peu levé au gré des solstices et des équinoxes de chaque années passées.

A ce moment très précis les ombres des marches dessinent des ondulations donnant l’impression que le serpent kukulkan descend la pyramide. Un spectacle inouï à ne surtout pas rater lors de votre voyage au Mexique car il ne se produit que deux fois l’an !

En effet le 21 mars, à l’équinoxe de printemps, des milliers de touristes se pressent pour observer la descente de Kukulkan, le grand serpent à plume.

A l’équinoxe d’automne, le 21 septembre, le serpent semble remonter lentement le long de la pyramide.

CHAPITRE ●●●● : LE SITE DE CHICHEN ITZA AUJOURD’HUI

On estime aujourd’hui que seulement un quart de la cité de Chichen Itza a été dégagée de la jungle tropicale; imaginez-vous les indénombrables mystères qu’elle recèle encore.

Deuxième site le plus visité au Mexique

Chichen Itza est sans aucun doute la plus célèbre cité maya au monde. Située dans l’État du Yucatan, à 128 km de Merida, vers Cancun, ce site préhispanique reçoit plus d’un million de touristes chaque année, ce qui en fait le deuxième site archéologique le plus visité du Mexique, après Teotihuacan.

CHAPITRE chiffre cinq maya : RÉCENTE DÉCOUVERTE D’UN TRÉSOR À CHICHEN ITZA

Récemment, des chercheurs ont découvert des centaines de vestiges de très grande valeur dans une grotte située sur le site maya de Chichen Itza. Il s’agirait de vestiges mayas vieux de 1000 ans qui se trouvent dans un état de conservation exceptionnel.

 

C’est l’une des découvertes les plus importantes jamais réalisées sur ce site.

Ce trésor scientifique pourrait fournir des informations précieuses sur l’essor et la chute de la cité maya de Chichén Itzá. Cela pourrait permettre de savoir qui étaient et d’où venaient les Itzaes.

Plus de 155 artéfacts rituels ont été identifiés parmi lesquels des brûleurs d’encens en céramique, des vases ou encore des assiettes décorées; des objets d’offrande abandonnés par les Itzás, anciens résidents de la cité; des restes de nourriture, de graines, de coquilles et d’os sont même apparus dans certains brûleurs et récipients mis au jour.

Une grotte déjà découverte il y a 50 ans

Le site en question se nomme « Balamkú », la « grotte du dieu jaguar » mais ce n’est pas une découverte inédite pour les scientifiques. En effet, en 1966,  l’archéologue Víctor Segovia Pinto a visité pour la première fois cette grotte.

Il avait rédigé un rapport à l’INAH sur la présence d’indice archéologiques dans ce lieu, dossier qui a été classé sans suite…

 

Suite à cela et pour éviter le vandalisme

Le chercheur a décidé de murer l’entrée de cette cavité; il a demandé à des fermiers des alentours d’en sceller l’entrée et l’existence de ces artéfacts a été oubliée…

Víctor Segovia Pinto a offert ainsi aux archéologues modernes une seconde chance inestimable d’explorer Balamkú. En choisissant de sceller la grotte, il a permis aux vestiges et à leur contexte de rester intacts durant cinq décennies supplémentaires.

Une grotte intacte redécouverte

L’an dernier,  l’archéologue Guillermo de Anda de l’INAH, alors qu’il explorait les souterrains de la célèbre cité maya à la recherche d’un puits sacré, il est tombé sur la grotte Balamku et sur toute une série de grottes dont le contenu était toujours dans un état exceptionnel.

Les archéologues continuent d’explorer la grotte profonde d’environ 24 mètres et d’analyser les objets archéologiques qui s’y trouvent.

Un serpent corail semblait être le gardien de la grotte

En effet, un reptile de ce type, qui est parmi les plus venimeux au monde, a bloqué pendant quatre jours l’accès de la grotte aux scientifiques.

 

Une cérémonie a été organisée pour demander la permission aux divinités d’entrer dans la grotte sans la profaner

A la demande des mayas vivant près du site archéologique, le groupe d’archéologues a donc organisé pendant six heures une cérémonie spirituelle « d’expiation » afin d’éviter que ne se produise un drame en pénétrant dans la cavité.

Le premier archéologue qui avait muré la grotte avait procédé à ce même rituel durant deux jours.

Découverte d’un Lieu présumé d’offrandes contre la sécheresse

Selon les experts, les artéfacts remonteraient à la période classique tardif ou post-classique, entre 700 et 1000 après J.-C.

Tous ces objets auraient été amenés sur le site en empruntant ces galeries menant jusqu’aux cavernes. Ils croyaient sûrement atteindre les entrailles de la terre, el inframundo.

En effet, il existe une théorie selon laquelle, à cette époque, le nord de la péninsule du Yucatán aurait connu une sécheresse inhabituelle; sécheresse qui aurait forcé les habitants à faire des offrandes aux dieux.

Cette théorie est renforcée par la représentation sur nombre de brûleurs d’encens, du dieu de l’eau, Tlaloc. Il est reconnaissable notamment à ses yeux.

La situation géologique serpentine de la grotte accentue sa difficulté d’accès; appuyant également cette hypothèse. Il s’agirait de l’un des lieux les plus sacrés de Chichén Itzá.

Elucider la mystérieuse chute de Chichén Itzá

A partir de cette découverte, les archéologues pensent pouvoir extraire des informations précieuses sur les rituels mayas réalisés dans des grottes et sur l’histoire de la célèbre cité de Chichén Itzá qui reste incomplète.

Les experts pourraient ainsi connaître la date de l’effondrement de Chichen Itza, mais également la date du début. L’équipe reste pour le moment qu’aux prémices des fouilles.

 

Ils n’ont mené aucune exploration approfondie pour le moment.

A cause des passages très étroits forçant à ramper, le milieu reste difficile à explorer et l’équipe progresse lentement.

Il se pourrait que les chambres souterraines contiennent d’autres traces y compris des restes humains.

La première phase d’exploration devrait également inclure la création d’un modèle en trois dimensions de la grotte.

Ces découvertes permettent une véritable avancée pour les chercheurs et experts de la cité maya. Ces derniers sont en perpétuelle quête de vérité sur ce site que nous pouvons vous faire découvrir à notre manière, contactez-nous !

CHAPITRE chiffre six maya : CHICHEN ITZA AVEC MEXIQUE DÉCOUVERTE

Chichen Itza est un site préhispanique d’une incroyable beauté et admirablement restauré, un monument archéologique ; certes beau mais aussi très visité, il en perd, à certaines heures, beaucoup de son charme et de sa splendeur.

 

Chichen Itza en dehors des heures touristiques

A visiter sous certaines conditions ; Mexique Découverte a le privilège de vous le faire découvrir ; en privatif et en exclusivité, en dehors des heures de visite ; avant que la horde des touristes et autres marchands ambulants envahissent son domaine, ou alors au crépuscule, tel que l’ont réalisé Corine et Jean-Louis dans un circuit entièrement sur mesure réalisé avec et pour nos Amis voyageurs.

Adieu la cohue de centaines de touristes,

les vendeurs à la sauvette qui veulent vous vendre leur petite pyramide…

 

Bonjour la culture et la découverte, une expérience inédite avec un guide privé exclusif francophone

Avec Mexique Découverte, la visite de Chichen Itza sera inoubliable.

Vous disposerez donc du site pour vous tout seul, accompagné de votre guide afin d’y découvrir tous le les secrets de ce site préhispanique.

Votre guide vous emmènera à la rencontre de la cité maya; dans tous les recoins de ce site qui a tant de cultures à vous offrir.

 

Voici quelques retours de nos clients :

Je reviens à l’instant de la Fnac où j’ai dévalisé le rayon Mayas ? j’y vois beaucoup de correspondances avec ma vision de la vie et de la mort. Pour vous livrer un peu de moi, j’en avais oublié qu’une de mes toutes premières visions quand j’étais jeune était un calendrier Maya, doré sur fond noir. Je n’avais alors rien compris à ce flash. J’ai ressenti tellement de choses sur Chichén et surtout Ek Balam. Étonnant.

Nous gardons un très bon souvenir de Juan qui nous a fait découvrir le Mexique et plus précisément le Yucatán

Il nous a très bien expliqué l’histoire, la culture, la ( voire les) religions, les coutumes de ce peuple

Ma petite fille, Ève, qui a 10 ans, a fait un petit exposé sur Chichen Itza lorsqu’elle a repris l’école !!

Vous souhaitez découvrir Chichen Itza autrement ? N’hésitez plus et contactez nous pour réaliser vos envies  !

Commentaires :

  1. Malagasya

    Voilà un site à découvrir. Une des merveilles non seulement pour Mexique, mais aussi pour le monde entier.

    Répondre
    1. Jean-Charles Cortes Post author

      Hola Malagasya,

      Merci pour votre commentaire, nous vous invitons à venir découvrir ce merveilleux site, berceau du monde maya, avec Mexique Découverte.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte directement dans votre boite mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte