23
Fév-2018

Vamos a Calakmul

Pour le quatrième épisode de la série « Les Aventure d’Aleks Bourdin, le bien heureux » ; me voilà reparti sur la route en direction de Calakmul (Etat de Campeche) et de son fameux site de Calakmul. Très impatient de le découvrir tant on me l’a décrit comme exceptionnel ; à quoi dois-je m’attendre ? Tellement ce que j’ai déjà vu du Yucatan m’a laissé pantois…

Le site abritait l’une des plus anciennes et des plus puissantes cités mayas ; situé en plein milieu de jungle et à 35 km au nord de la frontière du Guatemala. C’est un site encore recouvert de sa végétation, contrairement à beaucoup d’autres sites comme Palenque ou Uxmal.

Pour ce périple, je vais passer deux nuits dans l’hôtel de Puerta Calakmul ; c’est l’établissement le plus proche de l’entrée du site. Il faut savoir que pour se rendre sur le site de Calakmul, il reste tout de même un peu plus d’une heure de voiture.

 

Singe Hurleur Mexique Decouverte Calakmul

 

Un peu d’histoire du site de Calakmul

À son apogée, le site de Calakmul administrait un vaste domaine marqué par l’inscription largement répandue de son glyphe-emblème ; une tête de serpent. On estime que le site de Calakmul était peuplé de 50 000 âmes ; il contrôlait des localités situées à une distance allant jusqu’à 150 km ; vous pouvez donc facilement imaginer l’importance de ce site, considéré comme le berceau du monde maya.

Sa structure numéro deux culmine à plus de 45 mètres ; une des plus hautes pyramides de la civilisation maya, que l’on peut la gravir jusqu’en haut.

 

Reserve Calakmul Mexique Decouverte Site Archeologique

 

l’hôtel Puerta Calakmul

Ayant pris du retard sur la route, pour flâner en chemin, il y a tant de beauté à contempler que j’arrive à l’hôtel en plein milieu de la nuit. Au milieu de la jungle et en pleine nuit c’est assez déroutant, mais terriblement excitant. Imaginez un peu tous ces cris d’animaux sauvages nocturnes ; sous la voute de la canopée il fait nuit noire, mon ouïe semble décuplée, on entend hululer, ramper, bourdonner, siffler, coasser ; qui sont-ils ? Rapaces, insectes, oiseaux, grenouilles ; tout à coup des bruissements d’ailes, des cris stridents, peut-être le grincement des chauves-souris.

Ce charmant hôtel est construit de palapas (habitation traditionnelle maya), tout le confort moderne en plus. Ma chambre est très grande, un beau lit décoré d’une moustiquaire, telle un grand voilage suspendu ; quasiment tout le mobilier est fait du bois de la forêt, la salle de bain est superbe, fichue d’une vasque en talaveras de Puebla (magnifique céramique typique du centre du Mexique).

 

Mexique Decouverte Puerta Calakmul Hotel

 

Le réveil matin au chant des animaux

Au petit matin, je suis réveillé de bonne heure par la douce mélodie de tous les animaux diurnes, cette fois-ci, aucune angoisse, bien au contraire ; la symphonie enjouée et entrainante de tous nos amis les oiseaux, dont je crois reconnaître les toucans, un vol de perroquets recherchant leur nourriture matinale, mais aussi les singes hurleurs – la jungle – quoi !

Je prends ensuite mon petit-déjeuner, au Mexique le petit-déjeuner est un repas copieux salé/sucré. La journée va être longue, il faut bien manger, je prends donc des chilaquiles, un plat typique à base de tortillas, de sauce verte ou rouge, d’oignon, de tomates, d’ail et un peu de piment, recouvert de deux œufs au plat ; avec ça dans l’estomac, je suis fin prêt pour l’aventure.

 

Puerta Calakmul Mexique Decouverte Hotel

 

Site archéologique de Calakmul

Le site de Calakmul est un site majestueux qui trône au beau milieu de la jungle, dans un endroit où la forêt tropicale et les animaux sauvages sont les maîtres incontestés de ces lieux.

Le site est composé de trois pyramides principales et bien d’autres structures tout aussi complexes.

Le saviez-vous : Plus de 90% de la plupart des sites archéologiques sont inexplorés.

Il y a des oiseaux partout, des singes hurleurs, des singes araignée qui se déplacent en groupe tout en se balançant de branches en branches ; c’est tout simplement magique, voilà un site grandiose, où tout est réuni pour faire de ce lieu un endroit incroyablement isolé dans une autre époque, quelques millénaires en arrière.

Lorsqu’on gravit le sommet de ces grandes pyramides, on finit par découvrir une vue imprenable, époustouflante ; une «mer verte» vierge, absente de toute construction moderne, où seuls émergent des temples Mayas à perte de vue ; c’est tout simplement inoubliable.

Sur le retour, mon guide me propose d’aller faire un tour dans la jungle pour observer des crocodiles ; nous nous enfonçons doucement dans cette épaisse jungle à pas de loup et à grand coups de machette ; dès la première étendue d’eau, nous rencontrons un beau spécimen. Je n’ai pas la passion des crocodiles, mais il faut avouer que c’est un animal ne laisse pas indiffèrent. Très franchement, j’ai adoré être à quelques mètres d’un tel animal ; avec toutes les précautions requises bien entendu, c’est encore magique.

 

Crocodile Calakmul Mexique Decouverte

 

Une éruption de chauveS-souris

A proximité de l’hôtel se trouve le « Volcan de los Murcielagos », c’est une niche gigantesque où logent plus de trois millions de chauves-souris. Au coucher du soleil, phénomène incroyable, elles sortent toutes en même temps pour aller se nourrir, à table ; comme si cet aven régurgitait trois millions de chauves-souris à la fois. Autant vous dire qu’il s’en dégage une puissante énergie, c’est un vrai spectacle que la nature nous offre, un grand merci à notre mère nature.

J’ai vraiment été surpris par ce périple, j’ai toujours l’impression que plus on s’enfonce dans ce pays, plus on rencontre des gens merveilleux, généreux, et souriant ; stupéfait par la grandeur du site de Calakmul, par la magie du spectacle des chauves-souris, et de tous les animaux qui l’habite.

 

Chauves Souris Calakmul Mexique Decouverte

 

Si vous aimez les pierres, la nature, et les animaux, ce détour est fait pour vous !

Avec la collaboration de Mexique Découverte Laurence et Laurent l’ont tracé pour eux, totalement Sur-Mesure…

Partager cet article :

Commenter cet article


Cliquez sur le formulaire pour faire défiler

  • :