Villes Coloniales Mexicaines

Les villes coloniales mexicaines, largement étudiées au cours de ces dernières années, ont été édifiées en deux phases principales. La première a eu lieu pendant le gouvernement du vice-roi Luis de Velasco et Ruiz de Alarcon, entre 1550 et 1564. La deuxième phase, apparemment motivée par les chartes « composición » promues par l’administration de vice-roi Gaspar de Zúñiga et Acevedo, entre 1595 et 1625.

Construction des villes coloniales

Mais ces grands processus de la fin du XVIe siècle, ne démarraient pas de zéro. Déjà dans la première moitié de ce siècle, deux mille villages indiens avaient été formellement répertoriés et enregistrés dans la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne.

Pendant la période de la Conquista beaucoup de villes coloniales ont été construites  sous l’ordonnance de Philippe II ; certaines même sur d’anciennes villes indiennes et d’autres comme villages de colons espagnols. L’utopie de Thomas More influença l’urbanisation dans le Michoacán, menée à bien par Vasco de Quiroga. Sur les routes royales se construisirent d’autres villes étapes se reliant entre elles et à la capitale de la Nouvelle Espagne.

Urbanisation des villes coloniales sous Porfirio Diaz

Plus tard sous Porfirio Diaz, l’urbanisation fut influencée par le style français et américain, dans un souci de modernisation du Mexique, idéologie gouvernementale afin d’améliorer la compétitivité commerciale et industrielle. Durant le porfiriato (gouvernement de Porfirio Diaz) il y eut un grand boom de la construction immobilière et de multiples investissements dans le secteur de la finance. La population augmenta, ce qui provoquât une spéculation de l’usage des sols. Haciendas, ranchos, moulins et pâturages proches de Mexico, ainsi que certains terrains communaux (ejidos) ont été vendus pour la construction résidentielle, marquant ainsi un nouveau style de vie de la société bourgeoise.

De la même manière et tel qu’en Europe, à Mexico capitale se construisirent de larges avenues et boulevards, avec des jardins, des centres commerciaux et des promenades pour changer l’image des villes coloniales en une ville moderne.

La construction de la Colonia Juarez et de la Colonia Roma marqua le modèle de croissance urbaine dans d’autres villes mexicaines.

Le Paseo de la Reforma a été élargi pour augmenter le trafic des voitures, en 1852 se construisit le premier rond-point. Se développèrent ensuite les établissements commerciaux, tels que cafés, restaurants et magasins de vêtements pour l’élégance et de style de vie de cette époque. Ce même Paseo de la Reforma (Champs Elysées mexicains) servait aussi pour les parades de grands évènements, comme l’avenue Bucareli, qui fut conçue à des fins de divertissement.

Quelques-unes des plus belles villes coloniales

Nous avons choisi pour vous certaines des principales et des plus belles villes coloniales mexicaines :
– Mexico capitale bien entendu.
– Tlaxcala de Xicohtencatl, dans l’Etat de Puebla.
– La ville de Puebla.
– Cuernavaca dans l’état de Morelia.
– Morelia, dans l’Etat éponyme.
– Querétaro, la ville.
– San Miguel de Allende dans l’Etat de Guanajuato.
– Guanajuato, la ville.
– La ville de San Luis Potosí.
– Zacatecas, la ville.
– Pátzcuaro dans l’état du Michoacán.
– La ville de Guadalajara.
– Oaxaca, la ville.
– San Cristóbal de las Casas dans l’Etat de Chiapas.
– Campeche, la ville.
– Mérida dans l’État du Yucatán.
– Valladolid également dans l’Etat du Yucatán

Mexico City Ville colonialeMexico

Situé dans la région centrale du pays, la ville de Mexico est la capitale et la plus importante région métropolitaine du Mexique. Mixité de tradition et de modernité, elle attire des visiteurs du monde entier autant pour la beauté de ses bâtiments, comme pour ses musées, ses parcs, restaurants et magasins qui donnent vie à ses colonies magiques.

Tlaxcala ville colonialeTlaxcala

Capital du plus petit état du Mexique, elle est une ville accueillante, idéale pour s’y promener, elle a beaucoup de charme, depuis la place principale et son Palais du Gouvernement décoré avec des peintures murales qui racontent l’histoire de la ville, jusqu’à la magnifique œuvre baroque de l’église de Notre-Dame de Ocotlan.

Puebla Ville ColonialePuebla

Aussi appelée le « Relicario de America » (reliquaire de l’Amérique) en raison de sa beauté architecturale, la ville de Puebla était, selon la légende, créée et dessinée par des anges pour être appréciée par les mortels. Ses magnifiques monuments de l’architecture coloniale espagnole ont amené cette ville au Patrimoine de l’Humanité.

Cuernavaca Ville ColonialeCuernavaca

La « ville de l’éternel printemps »  enchante ses visiteurs. Située sur les pentes de l’axe néovolcanique et seulement à 1 500 mètres au dessus du niveau de la mer, Cuernavaca ne pouvait guère avoir eu emplacement plus favorable, pour une température chaude toute l’année et une végétation qui va des fraiches forêts aux jungles basses.

Morelia-unescoMorelia

Morelia, une ville coloniale avec une forte influence espagnole et française dans la conception de la ville et dans son architecture. Une ville propre et bien entretenue où il fait bon se promener dans son centre historique, vous pouvez visiter de nombreux et beaux bâtiments, des boutiques d’art, d’artisanat et de textile.

Queretaro-Ville-ColonialeQueretaro

Queretaro est considéré comme l’un des meilleurs endroits à vivre en Amérique latine, pour sa tranquillité et sa météo agréable. Querétaro est le centre de nombreuses activités, à la fois culturelles et récréatives. Queretaro se profile comme une des meilleures destinations touristiques du Mexique.

San-Miguel-Ville-ColonialeSan Miguel de Allende

San Miguel de Allende est célèbre pour sa vie culturelle et artistique, ainsi que pour son étonnante architecture qui hérite en grande partie de sa culture coloniale, sans renier ses racines. Son magnifique paysage de montagnes, de canyons, de vallées et de sentiers, vous fascineront. Sa gastronomie est riche en saveurs, une fusion de recettes modernes et de cuisine traditionnelle mexicaine.

San Luis Potosi ville colonialeSan Luis Potosi

Promenez-vous dans San Luis Potosi et admirez son patrimoine culturel et artistique, ses beaux bâtiments et maisons coloniales porfirienne. Avec plusieurs siècles d’histoire, cette ville a beaucoup à dire. Musées logés dans des demeures centenaires, vous permettent de profiter d’expositions d’art et d’archéologiques, mais aussi dans lesquels sont également donnés de nombreux concerts et pièces de théâtre.

Zacatecas ville colonialeZacatecas

Zacatecas est une belle ville située dans le centre du Mexique. Cette légendaire localité d’orfèvre offre un véritable parcours de l’histoire du Mexique. Elle est favorisée par une merveilleuse nature, un climat des plus agréables et de magnifiques paysages. La beauté de cette ville coloniale du XVIIe et XVIIIe siècles, lui a valu d’être reconnue comme Patrimoine par l’UNESCO.

Guanajuato Ville ColonialeGuanajuato

Déclarée site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1988, Guanajuato est l’une des villes coloniales les plus pittoresques du Mexique. Ses ruelles labyrinthiques et pavées, ses placettes, les couleurs de ses façades, sa topographie étrange, ses petits escaliers et son atmosphère animée transporte ses visiteurs dans un monde à part.

Patzcuaro ville colonialePatzcuaro

Les promenades parmi ses placettes et ses ruelles tranquilles sont des plus agréables. On entend les Pirecuas, la musique folklorique Michoacana et le Tarasco, la langue indigène locale. Les fêtes les plus importantes et les plus merveilleuses de la région sont « Los Dias de Muertos » (les jours des morts), lorsque les centaines de pêcheurs évoluent autour des l’îles de Janitzio dans leurs embarcations de chandelles.

Guadalajara ville colonialeGuadalajara

Guadalajara est une ville coloniale élégante, mais aussi une ville de fête. Les Mariachis ne manquent pas, pas plus que les charros, les bars animés et, bien sûr, la tequila, produite très proche de la ville. Elle est également la deuxième ville la plus peuplée du Mexique. Son centre historique est un joyau d’édifices religieux et civils tels que sa cathédrale ou l’Instituto Cultural Cabañas, Patrimoine de l’UNESCO.

Oaxaca ville colonialeOaxaca

Désignée ville du Patrimoine par l’UNESCO en 1987, la capitale de l’Etat de Oaxaca a sa propre saveur comme nulle autre. En plus de ses trésors artistiques et architecturaux, convergent en elle différents groupes ethniques et cultures qui augmentent ses richesses, la convertissant en une ville coloniale créative et colorée. N’oublions pas sa gastronomie, ses traditions populaires et son Mezcal.

San Cristobal de las Casas ville colonialeSan Cristobal de las Casas

Ville coloniale située dans une vallée fertile entourée de montagnes. Elle est le foyer de plusieurs groupes autochtones descendant des Mayas. Dans ses ruelles étroites et tranquilles, vous rencontrerez des gens chaleureux, qui pourront devenir des amis. Découvrez ses théâtres et galeries d’art, musées et marchés d’artisanat, ainsi qu’une étonnante variété de boutiques, cafés et restaurants.

Campeche ville colonialeCampeche

Ville fortifiée et antique port stratégique qui a rendu possible l’échange de marchandises entre la Nouvelle-Espagne, la vieille Europe et le reste de l’Amérique. Les colons espagnols transformèrent Campeche en une impressionnante ville fortifiée dotée d’un riche héritage protégé entre ses murs. Temples, places et élégante demeures coloniales qui firent de la ville un Patrimoine par l’UNESCO.

Merida Ville ColonialeMerida

Merida est la plus grande ville et la capitale de l’Etat du Yucatan, elle est aussi la capitale culturelle et financière de la région. C’est une ville moderne et cosmopolite avec des musées, des galeries d’art, restaurants, magasins et boutiques. Elle est également l’un des endroits les plus appropriés pour découvrir l’héritage mayas. Ne manquez pas leur cuisine délicieuse.

Valladolid Ville Coloniale MexiqueValladolid

Située à mi-chemin entre Merida et Cancun, Valladolid, la coloniale, est la troisième plus grande ville du Yucatan et un excellent carrefour pour explorer la région alentour. Son centre-ville se compose de sept églises coloniales. Valladolid a été surnommé «Sultana del Oriente» en raison de sa riche splendeur coloniale.

Partager cet article :
  • :