Villes Coloniales Mexicaines

villes_coloniales_mexique

Les villes coloniales mexicaines, largement étudiées au cours de ces dernières années, ont été édifiées en deux phases principales. La première a eu lieu pendant le gouvernement du vice-roi Luis de Velasco et Ruiz de Alarcon, entre 1550 et 1564. La deuxième phase, apparemment motivée par les chartes « composición » promues par l’administration de vice-roi Gaspar de Zúñiga et Acevedo, entre 1595 et 1625.

Construction des villes coloniales

Mais ces grands processus de la fin du XVIe siècle, ne démarraient pas de zéro. Déjà dans la première moitié de ce siècle, deux mille villages indiens avaient été formellement répertoriés et enregistrés dans la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne.

Pendant la période de la Conquista beaucoup de villes coloniales ont été construites  sous l’ordonnance de Philippe II ; certaines même sur d’anciennes villes indiennes et d’autres comme villages de colons espagnols. L’utopie de Thomas More influença l’urbanisation dans le Michoacán, menée à bien par Vasco de Quiroga. Sur les routes royales se construisirent d’autres villes étapes se reliant entre elles et à la capitale de la Nouvelle Espagne.

Urbanisation des villes coloniales sous Porfirio Diaz

Plus tard sous Porfirio Diaz, l’urbanisation fut influencée par le style français et américain, dans un souci de modernisation du Mexique, idéologie gouvernementale afin d’améliorer la compétitivité commerciale et industrielle. Durant le porfiriato (gouvernement de Porfirio Diaz) il y eut un grand boom de la construction immobilière et de multiples investissements dans le secteur de la finance. La population augmenta, ce qui provoquât une spéculation de l’usage des sols. Haciendas, ranchos, moulins et pâturages proches de Mexico, ainsi que certains terrains communaux (ejidos) ont été vendus pour la construction résidentielle, marquant ainsi un nouveau style de vie de la société bourgeoise.

De la même manière et tel qu’en Europe, à Mexico capitale se construisirent de larges avenues et boulevards, avec des jardins, des centres commerciaux et des promenades pour changer l’image des villes coloniales en une ville moderne.

La construction de la Colonia Juarez et de la Colonia Roma marqua le modèle de croissance urbaine dans d’autres villes mexicaines.

Le Paseo de la Reforma a été élargi pour augmenter le trafic des voitures, en 1852 se construisit le premier rond-point. Se développèrent ensuite les établissements commerciaux, tels que cafés, restaurants et magasins de vêtements pour l’élégance et de style de vie de cette époque. Ce même Paseo de la Reforma (Champs Elysées mexicains) servait aussi pour les parades de grands évènements, comme l’avenue Bucareli, qui fut conçue à des fins de divertissement.

Quelques-unes des plus belles villes coloniales

Nous avons choisi pour vous certaines des principales et des plus belles villes coloniales mexicaines :
– Mexico capitale bien entendu.
– Tlaxcala de Xicohtencatl, dans l’Etat de Puebla.
– La ville de Puebla.
– Cuernavaca dans l’état de Morelia.
– Morelia, dans l’Etat éponyme.
– Querétaro, la ville.
– San Miguel de Allende dans l’Etat de Guanajuato.
– Guanajuato, la ville.
– La ville de San Luis Potosí.
– Zacatecas, la ville.
– Pátzcuaro dans l’état du Michoacán.
– La ville de Guadalajara.
– Oaxaca, la ville.
– San Cristóbal de las Casas dans l’Etat de Chiapas.
– Campeche, la ville.
– Mérida dans l’État du Yucatán.
– Valladolid également dans l’Etat du Yucatán

Newsletter Mexique Découverte

On reste en contact ?

Recevez directement toute l'expertise de Mexique découverte dans votre boite e-mail.

J'accepte de recevoir les newsletters Mexique Découverte